Édouard Fritch, le président polynésien testé positif au Covid-19, peu après sa rencontre avec Macron - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


lundi 12 octobre 2020

Édouard Fritch, le président polynésien testé positif au Covid-19, peu après sa rencontre avec Macron

À son retour à Tahiti, le président de la Polynésie française, Édouard Fritch, a été testé positif au coronavirus, deux jours seulement après avoir rencontré Emmanuel Macron. Il est placé en isolement pour sept jours.

Édouard Fritch, le président polynésien testé positif au Covid-19, peu après sa rencontre avec Macron

Par : Zlata Tikhaya | fr.sputniknews.com

Édouard Fritch, président de la Polynésie française, a été testé positif au Covid-19 à son retour de Paris, a annoncé dimanche 11 octobre un communiqué de son service de communication.

«Le président Édouard Fritch a été déclaré positif à la Covid-19. Par mesure de précaution et de protection, sa compagne, qui a voyagé à ses côtés, a également été testée et est négative», affirme le communiqué.

L’homme politique, âgé de 68 ans, a été placé en «septaine» [isolement de sept jours, ndlr] et son état de santé n'est «pas préoccupant», indique le communiqué.

Avant de reprendre l’avion pour Papeete, il avait rencontré Emmanuel Macron, ainsi que Jean Castex, le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu et le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

Macron ne s'est pas fait tester

L’Élysée a déclaré lundi que le Président français ne s'est pas fait tester au Covid-19. Les deux politiques ont scrupuleusement observé les «gestes barrières» avec «le port du masque» et «de la distanciation sociale».

La Polynésie gravement touchée

Selon les derniers chiffres communiqués par les services de santé vendredi, 2.692 cas de Covid-19 ont été dépistés en Polynésie française. Depuis la réouverture des frontières, le 15 juillet, dix personnes sont mortes.

Le 27 septembre, des élections sénatoriales se sont tenues en Polynésie française, réunissant à Papeete plusieurs grands électeurs en provenance de toutes les îles. Suivant les coutumes locales, beaucoup d’entre eux se sont embrassés, négligeant les appels à respecter les gestes barrières. Un événement qui a pu jouer son rôle dans la diffusion du virus dans les archipels.

Selon le ministère de la santé local, le pic épidémique est attendu en janvier en Polynésie…   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub