Emmanuel et Brigitte Macron : ce comportement imprudent d'un de leur garde du corps au Fort de Brégançon - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


jeudi 15 octobre 2020

Emmanuel et Brigitte Macron : ce comportement imprudent d'un de leur garde du corps au Fort de Brégançon

Le Point révèle dans les pages de son magazine l'écart de conduite d'un des gardes du corps d'Emmanuel et Brigitte Macron lors du déplacement du couple présidentiel au Fort de Brégançon en août dernier.

Emmanuel et Brigitte Macron : ce comportement imprudent d'un de leur garde du corps au Fort de Brégançon

Par : Mélanie Faure | closermag.fr

Certains détails du séjour d'Emmanuel et Brigitte Macron au Fort de Brégançon ont refait surface. Le magazine Le Point révèle dans son édition du jeudi 15 octobre qu'un des gardes du corps de l'équipe du président de la République a enfreint les règles en assurant la sécurité du couple présidentiel au cours de leurs traditionnelles vacances estivales. En effet, en août dernier, un policier du GSPR (Groupe de sécurité de la présidence de la République) a convié dans sa chambre d'hôtel une femme rencontrée dans un bar, en face de son établissement où il était logé et situé à Bormes-les-Mimosas. Un salarié de l'hôtel avait dénoncé le policier auprès du colonel Benoît Ferrand, directeur du GSPR.

Benoît Ferrand aurait alors informé Emmanuel Macron de sa volonté de déplacer le garde du corps, en raison de cette faute professionnelle. Toujours selon Le Point, en dépit des avertissements du directeur du GSPR, l'homme fait toutefois toujours partie des membres de la garde rapprochée du chef de l'Etat à l'heure actuelle et n'aurait pas été sanctionné.

Sécurité renforcée

Lors de son élection, Emmanuel Macron avait doublé les effectifs d'hommes qui assurent sa protection. Le Point révélait en 2017 qu'en plus des 77 policiers du GSPR (Groupe de sécurité de la présidence de la république), 50 personnels de la Préfecture de Police avaient été affectés à l'Elysée. Ce qui correspond à trois fonctionnaires par mission. Le Président de la République avait décidé de mobiliser le maximum d'équipes pour éviter les ratés […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub