Hérault (34) : Un homme menace de faire sauter son immeuble en criant «Allahu akbar» - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut

dimanche 4 octobre 2020

Hérault (34) : Un homme menace de faire sauter son immeuble en criant «Allahu akbar»

Le RAID a dû intervenir le 3 octobre dans un appartement de l’Hérault pour interpeller un homme qui aurait menacé de faire exploser l’immeuble et hurlé «Allahu akbar» en possession d’arme blanche. Souffrant apparemment de troubles psychiatriques, l’individu a été admis à l’hôpital. Aucun blessé n’est à déplorer.

Hérault (34) : Un homme menace de faire sauter son immeuble en criant «Allahu akbar»

Par : Anna Borissova | fr.sputniknews.com

Un homme a été interpellé par une unité d’élite du RAID de Montpellier après qu’il aurait menacé de faire exploser son immeuble, rapporte France 3. Les faits se sont produits dans l’après-midi du samedi 3 octobre à Sète, dans l’Hérault.

L’intervention des forces de l’ordre a été déclenchée après que l’individu aurait crié «Allahu akbar» depuis son appartement et affirmé qu’il allait faire sauter le bâtiment et qu’il était armé d’un couteau ou d’un cutter, selon le média.

La BAC de Sète, de Montpellier et Police Secours sont arrivés sur place pour sécuriser le périmètre et évacuer les riverains.

Victime des violences conjugales

Comme l’indique France 3, la femme de l’intéressé a réussi à quitter le logement après une dispute et s’est réfugiée dans une pharmacie. C’était elle qui a appelé les policiers pour des violences conjugales.

France Bleu relate des négociations avec l’individu. Quand le RAID s’est introduit dans le domicile, il s’est avéré que l’homme s’était injecté de la méthadone et de Lexomil et ne possédait aucune arme.

Personne n’a été blessé. Pour l’instant, les motivations du forcené de sont pas connues. Il a été placé en garde à vue.

France 3 précise que les premiers éléments de l’enquête laissent penser que l’individu souffre de troubles psychiatriques. Il a été admis à l’hôpital.

Auditionnée par les forces de l’ordre, son épouse n’a pas porté plainte, conclut France Bleu…   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub