Lyon : Ce dimanche un pompier agressé à la hachette devant sa caserne - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


dimanche 4 octobre 2020

Lyon : Ce dimanche un pompier agressé à la hachette devant sa caserne

Le soldat du feu a tenté de maîtriser un individu menaçant, mais ce dernier l’a frappé au niveau du front.

Lyon : Ce dimanche un pompier agressé à la hachette devant sa caserne

Par : valeursactuelles.com

Une intervention qui a mal tourné. Ce dimanche 4 octobre, vers 8 heures du matin, un sapeur-pompier d’une caserne du 7e arrondissement de Lyon a été blessé à la tête avec une hachette, rapporte notamment BFMTV. Le soldat du feu a tenté de maîtriser un individu qui menaçait les clients d’un bar et a été frappé au niveau du front. Ses jours ne sont pas en danger mais il a écopé d’une plaie de huit à dix centimètres. L'agresseur présumé a, lui, été interpellé.

L’homme aurait pu causer plus de mal

Cette agression a eu lieu en face de la caserne, au niveau d’un bar associatif, d’après France 3. Un client est sorti des lieux et est revenu sur place armé d’une hachette, vraisemblablement pour régler un différend. Il a menacé de s’en prendre aux clients de l’établissement. Témoins de la scène, des pompiers ont décidé d’intervenir, mais l’individu menaçant a frappé l’un d’eux. « Sans l’intervention des sapeurs-pompiers, l’homme aurait très certainement causé plus de mal aux occupants du bar et aux riverains », affirment les soldats du feu sur les réseaux sociaux. Le blessé a été transporté aux urgences sans que son pronostic vital ne soit engagé.

Les pompiers caillassés dans la nuit

Cette agression représente l’apogée d’un week-end difficile pour les pompiers de la métropole lyonnaise. En effet, samedi 3 octobre au soir, vers 21h30, une brigade a été appelée pour des feux de voitures à Rillieux-la-Pape. D’après France 3, une douzaine de voitures ont été entièrement ou partiellement incendiées dans toute la ville. Seulement, alors qu’ils tentaient de maîtriser les flammes, les soldats du feu ont été pris à partie et caillassés par plusieurs individus. Le syndicat Sud SDMIS a dénoncé une « routine » et appelé à des « condamnations fermes ». Fort heureusement, aucun pompier n’a été blessé…   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub