Mali : une centaine de djihadistes relâchés en échange d'une otage française - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


lundi 5 octobre 2020

Mali : une centaine de djihadistes relâchés en échange d'une otage française

Des négociations sont en cours pour libérer Sophie Pétronin, une humanitaire française enlevée en décembre 2016 et Soumaïla Cissé, ancien chef de l’opposition kidnappé en mars.

Mali : une centaine de djihadistes relâchés en échange d'une otage française

Par : valeursactuelles.com

Une centaine de djihadistes dans la nature. Ce week-end du 3 et 4 octobre, de nombreux prisonniers condamnés ou présumés ont été libérés au Mali, pour permettre la libération de deux otages, rapporte notamment BFMTV. L’une d’elle est Sophie Pétronin, une humanitaire française enlevée à Gao au Mali, le 24 décembre 2016. L’autre se nomme Soumaïla Cissé : il est l’ancien chef de l’opposition parlementaire et deuxième à trois reprises de l’élection présidentielle. Il avait été kidnappé le 25 mars dernier pendant sa campagne pour les législatives.

Relâchés au centre et au nord du Mali

« Dans le cadre de négociations pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et de Sophie Pétronin, plus d’une centaine de prisonniers djihadistes ont été libérés ce week-end sur le territoire malien », a ainsi annoncé un des responsables de la médiation. Une information confirmée ensuite par un responsable des services de sécurité maliens. Les prisonniers ont été relâchés dans le secteur de Niono, au centre du Mali et dans la région de Tessalit, au nord, où ils ont été acheminés en avion. Un élu de Tessalit a d’ailleurs confirmé dimanche 4 octobre l’arrivée « de très nombreux djihadistes » et leur libération.

Dernière apparition de Sophie Pétronin en juin 2018

Depuis son enlèvement en décembre 2016, Sophie Pétronin est apparue dans plusieurs vidéos témoignant qu’elle est bien en vie. La première date de juillet 2017 et est signée d’une association djihadiste du Sahel : on y voit l’humanitaire aux côtés de cinq autres personnes enlevées entre 2011 et 2017. Une seconde vidéo est diffusée en mars 2018 et une troisième au mois de juin de la même année, dans laquelle Sophie Pétronin s’adresse à son fils, mais aussi au gouvernement et à Emmanuel Macron. Elle y apparaît très fatiguée, le visage émacié. La dernière vidéo, où elle ne figure pas, date de novembre 2018. Ses ravisseurs y affirmaient que son état de santé s’était dégradé…   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub