Suède : la ville de Sölversborg refuse d’accueillir des migrants et défie la “loi nationale de colonisation” - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mercredi 7 octobre 2020

Suède : la ville de Sölversborg refuse d’accueillir des migrants et défie la “loi nationale de colonisation”

Nouvelle tentative d’arrêter les réfugiés à Sölvesborg – les politiciens défient la loi. Le gouvernement conjoint de Sölvesborg veut empêcher les réfugiés de déménager à nouveau dans la municipalité – et ainsi défier la loi sur les colonies.

Suède : la ville de Sölversborg refuse d’accueillir des migrants et défie la “loi nationale de colonisation”

Par : fdesouche.com

Il faut se préparer à une éventuelle nouvelle vague de réfugiés.

Il y a déjà un an, les politiciens au pouvoir (SD, M, KD et SoL) à Sölvesborg ont soulevé la question de savoir si une municipalité devrait être en mesure de dire non à l’accueil de réfugiés désignés. Puis vint la pandémie de coronavirus.

Maintenant, la question est à nouveau d’actualité et devrait être soulevée au conseil municipal en novembre, avant une nouvelle crise de réfugiés.

Pour la part de Sölvesborg, ce sont environ 16 réfugiés qui ont été affectés à la municipalité cette année. Paul Andersson ne sait pas comment la municipalité a résolu leur placement – mais la proposition de la commission mixte concerne plutôt les placements futurs.

– Nous voulons que la question soit jugée avant une nouvelle crise des réfugiés, déclare Paul Andersson (M), conseiller municipal.

Quelles autres lois pensez-vous que la municipalité peut défier?

– Je n’ai pas l’intention d’enfreindre une loi, mais de contester.

Le co-gouvernement établit deux principes l’un contre l’autre

Le contexte est que le co-gouvernement veut opposer l’autonomie municipale à la loi nationale de colonisation. En bref, il appartient à la municipalité elle-même de décider, au lieu de suivre la loi sur l’établissement, qui stipule que les municipalités sont obligées d’accepter les nouveaux arrivants en suivant les instructions du Conseil suédois des migrations.

– Nous voulons faire une enquête appropriée afin de savoir ce qui s’applique, dit Paul Andersson.

La chef de l’opposition Johanna Beijer (S) est très critique de la proposition des dirigeants politiques.

SVT (Radio-télévision publique de Suède) (traduction Google) …   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub