VIDÉO : Alice Coffin veut “éliminer les hommes” ? “Une forme d'apartheid”, dénonce Marlène Schiappa - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


vendredi 9 octobre 2020

VIDÉO : Alice Coffin veut “éliminer les hommes” ? “Une forme d'apartheid”, dénonce Marlène Schiappa

“Le féminisme, pour moi (...) ce n'est pas assigner les hommes à leur genre”, a déclaré la ministre déléguée, vendredi 9 octobre.

 . . . .  TITRE  ARTICLE . . . .

Par : valeursactuelles.com

Depuis qu'elle assume ouvertement son projet de société dans Le Génie lesbien (Grasset), paru fin septembre, Alice Coffin fait l'objet d'une levée de boucliers quasi unanime de la classe politique. Dernière opposition en date, celle de Marlène Schiappa, vendredi 9 octobre.

« Partager, femmes et hommes, un même espace de discussion »

« Je connais Alice Coffin, qui a des responsabilités au sein d'organismes de défense des femmes lesbiennes, j'ai déjà participé à des réunions avec elle », a expliqué, sur Radio Classique, la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté. « Je voudrais commencer par dire que je ne cautionne pas le harcèlement dont elle est victime sur les réseaux sociaux, je pense qu'on peut être en désaccord avec quelqu'un et néanmoins parler calmement », a enchaîné l'ancienne secrétaire d'Etat.

Pour autant, Marlène Schiappa a « une divergence sur la solution à apporter sur les inégalités entre les femmes et les hommes. Alice Coffin, quand elle dit que la solution, c'est d'éliminer les hommes du paysage, c'est une forme d'apartheid qu'elle réclame. Je suis opposée à ça », a poursuivi la ministre déléguée. Et de préciser : « Le féminisme, pour moi, c'est demander que les femmes ne soient pas assignées à leur genre, ce n'est pas assigner les hommes à leur genre. Ce n'est pas dire, parce que vous êtes en face de moi et que vous êtes un homme, que tout ce que vous allez dire est forcément mauvais, doit être invalidé et que je ne veux pas parler avec vous parce que vous êtes un homme.

C'est exactement ce que l'on reproche aux hommes, à certains hommes, d'avoir fait pendant très longtemps, c'est une forme d'apartheid. » La membre du gouvernement, également militante féministe, a par ailleurs rappelé que « le projet de la République, c'est de partager, femmes et hommes, indifféremment, un même espace de discussion, de débat, de travail, de vie, de transports, de loisirs. » …   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub