VIDÉO - Atteinte à la laïcité : gros clash entre Mélenchon et Blanquer - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mercredi 28 octobre 2020

VIDÉO - Atteinte à la laïcité : gros clash entre Mélenchon et Blanquer

La tension monte encore entre le ministre de l’Education et le chef des Insoumis concernant la laïcité dans les écoles publiques.

Atteinte à la laïcité : gros clash entre Jean-Luc Mélenchon et Jean-Michel Blanquer

Par : valeursactuelles.com

« Blanquer l’obscurantiste », « votre outrance n’échappe à personne »… Jean-Luc Mélenchon et Jean-Michel Blanquer ne cessent de s’écharper depuis quelques jours. Après que Jean-Michel Blanquer a accusé Jean-Luc Mélenchon de faire le jeu des islamistes - cherchant « chez les musulmans un substitut à leurs électeurs perdus » et d’être « un jour républicain et le lendemain islamo-gauchiste » - la guerre des clans continue. Jean-Luc Mélenchon a publié un tweet accusant le ministre : « Blanquer l'obscurantiste veut interdire certaines recherches en sociologie. Il accuse : islamo-gauchisme ! Peut-il dire ce que cela signifie ? Démasqué par Corbière, cet activiste de l'école privée ne tolère pas la contradiction. Ses sbires éructent des tweets incohérents. »

Jean-Michel Blanquer n’a pas tardé à répondre à l’Insoumis. « Et si vous vous calmiez Jean-Luc Mélenchon », a-t-il commencé sur Twitter. « Votre outrance n’échappe à personne. Mais elle ne vous crée pas un droit au mensonge, à l’insulte ou à la diffamation. » Le ministre de l’Education a alors demandé à Jean-Luc Mélenchon de sortir « de l’ambiguïté sur la laïcité » promettant qu’il se sentira « mieux, plus calme et plus républicain ». Une pique en référence à la participation de Jean-Luc Mélenchon à la marche contre l’islamophobie le 10 novembre 2019, à laquelle participaient des proches des Frères musulmans. 

C’est au départ Alexis Corbière qui a tenté de lyncher Jean-Michel Blanquer. Le député LFI de Seine-Saint-Denis s’était exprimé à l’Assemblée nationale en début de semaine. Il visait notamment les récents propos du ministre concernant « l’islamo-gauchisme » qui « fait des ravages à  l'université », avait estimé Jean-Michel Blanquer dans le JDD, le 25 octobre dernier. Alexis Corbière avait donc jugé qu’il avait été particulièrement insultant » en utilisant des « arguments outranciers ». Il l’avait rapidement accusé d’avoir « fait du mal à l’école publique ces 15 dernières années ». Selon lui, le haut fonctionnaire aurait « supprimé 80 000 postes d’enseignants entre 2007 et 2012 » lorsqu’il était « Directeur général de l’enseignement scolaire ». Le député LFI avait aussi scandé que la « loi Blanquer adoptée en 2019 a accordé 100 millions d’euros à l’enseignement privé », des établissements à « 90% confessionnel » d’après lui. 

Enfin, Jean-Michel Blanquer ne s’était pas annoncé vaincu. Il avait incité l’Insoumis à cesser « de mentir et de diffamer pour masquer [ses] ambiguïtés quant à la laïcité ». Il avait enfin déclaré : « Vous abîmez l’idée républicaine en insultant ses défenseurs. Reprenez vous. Soyez clairs sur le fond et calme sur la forme. »

[…]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub