VIDÉO : Ces internautes musulmans qui rigolent de l'hommage à l'enseignant décapité Samuel Paty - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


vendredi 23 octobre 2020

VIDÉO : Ces internautes musulmans qui rigolent de l'hommage à l'enseignant décapité Samuel Paty

Alors qu’Emmanuel Macron rendait hommage, sur Facebook, au professeur assassiné vendredi 16 octobre, des centaines d’internautes musulmans ont semblé s'en amuser.

VIDÉO : Ces internautes musulmans qui rigolent de l'hommage à l'enseignant décapité Samuel Paty

Par : valeursactuelles.com

Force est de constater que la mort de Samuel Paty n’a pas attristé, choqué, révolté tous les internautes. Réagissant à une publication d’Emmanuel Macron mettant à l’honneur, sur Facebook, le professeur décapité, mercredi 21 octobre, des centaines d’internautes ont choisi une émoticône manifestant leur apparent amusement face au drame.

Samuel Paty « tué parce qu’il incarnait la République »

Dans une vidéo relayée sur Twitter, on peut ainsi voir les noms, à consonance arabe, ou écrits en arabe, même, de ces dizaines de personnes.

Le même jour, mercredi, Emmanuel Macron a rendu hommage, à La Sorbonne, à Paris, à l’enseignant victime de la barbarie islamiste, vendredi 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine. « Nous continuerons, professeur. Nous continuerons ce combat pour la liberté et pour la raison dont vous êtes désormais le visage. Parce que nous vous le devons, parce qu’en France, professeur, les Lumières ne s’éteignent jamais », a notamment déclaré le chef de l’Etat, soulignant que Samuel Paty, « le professeur dont rêvait Jaurès », avait été « tué précisément parce qu’il incarnait la République ». « Les mots, je les ai eus. Le mal, je l’ai nommé. Les actions, nous les avons décidées », a-t-il aussi assuré.

Rappelons par ailleurs que plusieurs représentants de la communauté musulmane ont dénoncé l’islamisme, ces derniers jours, comme l’imam de Drancy, Hassen Chalghoumi. « L’islamisme est une maladie de l’islam, il faut le combattre », a-t-il expliqué après l’attentat à Conflans-Sainte-Honorine […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub