VIDEO - Éric Zemmour : « Le pape François est un ennemi de l’Europe ! » - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


mardi 6 octobre 2020

VIDEO - Éric Zemmour : « Le pape François est un ennemi de l’Europe ! »

Alors que le Pape François consacre sa troisième encyclique à “la fraternité et l’amitié sociale”, l’éditorialiste de CNews a regretté que le pontife argentin tienne un discours “d’extrême-gauche”.

VIDEO - Éric Zemmour : « Le pape François est un ennemi de l’Europe ! »

Par : valeursactuelles.com & breizh-info.com

Dimanche, le Pape François a dévoilé sa troisième encyclique, « Tous frères » dans laquelle il dresse un constat sombre du monde contemporain. Le souverain pontife évoque notamment l’immigration, le populisme et le libéralisme en proposant des solutions pour un monde meilleur. « Quand j’ai lu ça, j’étais sidéré. Sidéré devant la naïveté d’adolescent boutonneux qui se répandait à chaque page. Rendre le monde meilleur, c’est bon quand on a 14 ans. Quand on a 15 ans, on y croit plus.

(…) Il nous fait une encyclique qui ressemble à une chanson de Grand corps malade », a souligné l’éditorialiste Eric Zemmour sur le plateau de CNews.



« C’est un idéalisme mondialiste, universaliste, naïf. Derrière ça, il y a de la politique. Le Pape fait de la politique. On a un Pape post-catholique. Il n’est plus catholique. Il tient un discours d’extrême-gauche. Ce n’est plus l’universel. Il y a un détournement du dogme catholique pour faire profondément de la politique. » Concernant l’identité des peuples européens, Eric Zemmour s’est également montré très critique à l’encontre du Pape François. « C’est un ennemi de l’Europe, il méprise l’Europe. De ce que j’en sais, il déteste la France.

Il ne défend pas l’héritage catholique, il le brade. Il a transformé le Vatican en ONG », a lancé l’éditorialiste. Dans son texte, le chef de l’Eglise catholique passe en revue ce qui pourrait « faire renaître un désir universel d’humanité » alors que l’époque lui semble au contraire être à la fragmentation, aux crispations nationalistes et à l’isolement des individus…   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub