VIDÉO - Gérard Depardieu affirme que : «La seule chose qui me donne encore espoir en la France ce sont les migrants...!» - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


lundi 12 octobre 2020

VIDÉO - Gérard Depardieu affirme que : «La seule chose qui me donne encore espoir en la France ce sont les migrants...!»

En France, aussi bien qu’en Europe en général, les gens n’ont pas d’ailleurs, ils sont «enfermés», estime l’acteur Gérard Depardieu dans une interview dans Sept à Huit et estime que les migrants devraient être vus comme une chance pour le pays.

Gérard Depardieu affirme que : «La seule chose qui me donne encore espoir en la France ce sont les migrants...!»

Par : Elena Semionova | fr.sputniknews.com

De passage dans Sept à Huit sur TF1, Gérard Depardieu a abordé plusieurs sujets, notamment celui des migrants et de leur place dans la société. Interrogé sur la phrase extraite de son livre Ailleurs, paru au Cherche midi, «La seule chose qui me donne encore espoir en la France ce sont les migrants», il a confirmé ses propos et précisé sa pensée: «Les migrants, ils vont ailleurs».

À la question de la journaliste Audrey Crespo-Mara de savoir s’ils devaient être vus comme l’avenir de la France, l’acteur a répondu par l’affirmative: «Ils devraient l’être bien sûr!».

Et de rappeler que la France, en tant que pays des droits de l’Homme, a toujours accueilli les migrants. Or, actuellement, «ils font le contraire».

«Ils vont faire des murs maintenant, comme l’autre là-bas, Trump. […] Ce n'est pas être vivant que de faire des murs», argumente-t-il.

La France qui déprime?

Selon l’acteur, la France est «triste» depuis «un bout de temps», mais pas qu’elle, l’Europe aussi.

«Les gens n’ont plus d’ailleurs», juge-t-il en conclusion…   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub