VIDÉO : Le syndicaliste communautariste Anasse Kazib appelle la gauche à ne pas “tomber dans les valeurs républicaines” - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


vendredi 23 octobre 2020

VIDÉO : Le syndicaliste communautariste Anasse Kazib appelle la gauche à ne pas “tomber dans les valeurs républicaines”

Lors d’une réunion en visioconférence, le syndicaliste Sud-Rail a appelé à renoncer à “l’unité nationale”.

 . . . .  TITRE  ARTICLE . . . .

Par : valeursactuelles.com

Même quand la République perd un de ses professeurs les plus dévoués, une partie de la gauche refuse l’unité et les valeurs républicaines. C’est ce qui ressort des mots d’Anasse Kazib, syndicaliste Sud-Rail.

« Ils éborgnent les ‘gilets jaunes’ »

Alors qu’il s’entretenait sur Zoom, ces derniers jours, avec, notamment, Marwan Muhammad, l’ancien directeur du très décrié Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF), il a déclaré : « Moi j’appelle à la raison l’ensemble des organisations syndicales, associatives et politiques de gauche : il faut se réveiller, on n’a pas à tomber dans les trucs de valeurs républicaines », explique notamment celui qui fut chroniqueur dans l’émission Les Grandes Gueules, sur RMC. Et d’ajouter : « Les valeurs républicaines, ce sont les valeurs d’une république bourgeoise, dans lesquelles l’Assemblée est bourgeoise, le Sénat est bourgeois, l’ensemble des institutions sont coercitives. Ce sont les mêmes qui éborgnent dans les quartiers populaires. Ils éborgnent les ‘gilets jaunes’. »

Pour le syndicaliste, « l’unité nationale, c’est l’unité du fort avec le faible. C’est l’unité du riche avec le SDF, c’est l’unité du raciste avec l’antiraciste, c’est l’unité de l’homophobe avec l’homosexuel. (…) L’unité nationale ce n’est que de la poudre aux yeux, ce n’est qu’un faux-nez pour pouvoir discipliner tout le monde. » Par ailleurs, d’après Anasse Kazib, « les organisations de gauche sont en train de le payer. Parce qu’ils [les] ont muselées (…) et ils vous ont empêché de parler. Et s’il y en a un qui parle, on lui met le tampon de l’islamo-gauchiste, comme ça on le met de côté. »

[…]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub