VIDEO : Pour Dupond-Moretti, le suivi d'Abdouallakh Anzorov n'a souffert d'aucune “faille !” - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mardi 20 octobre 2020

VIDEO : Pour Dupond-Moretti, le suivi d'Abdouallakh Anzorov n'a souffert d'aucune “faille !”

Interrogé ce mardi 20 octobre, le garde des Sceaux a assuré que l'auteur de la décapitation de Samuel Paty “n’était pas signalé comme individu fiché S”.

VIDEO : Pour Dupond-Moretti, le suivi d'Abdouallakh Anzorov n'a souffert d'aucune “faille !”

Par : valeursactuelles.com

Education nationale ? Renseignements ? Il appartiendra à la Justice de déterminer à qui incombe la responsabilité du drame de Conflans-Sainte-Honorine, où le professeur Samuel Paty a été décapité par un islamiste de 18 ans. Mais d'ores et déjà, mardi 20 octobre, seulement quatre jours après l'attaque meurtrière, le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, a assuré qu'il n'y avait eu « aucune faille » des services de l'Etat dans cette affaire.

« Le droit ne permet pas d'autre chose »

« Il n'était pas signalé comme individu fiché S ou comme susceptible de », a indiqué le ministre à propos du Russe tchétchène auteur de l'acte terroriste, ajoutant : « Non, il n'y a pas de failles, ça, c'est la réécriture de l'Histoire. Et elle est plus facile après que pendant. »

Relancé par la journaliste Léa Salamé, apparemment surprise que le ministre puisse être catégorique si tôt après le drame, Eric Dupond-Moretti a répondu : « De ce que je sais, on a en réalité une vidéo qui est postée, qui fait état de propos pédopornographiques, d'images à caractère pédopornographique. S'en suit un débat entre ce malheureux enseignant et le collège, et il n'a comme seule possibilité juridique que le dépôt d'une plainte pour injure publique. Le droit ne permet pas d'autre chose. »

[…]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub