VIDÉO - Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : “Il a eu une mauvaise idée de montrer les caricatures de Mahomet”, estime une députée Modem - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


samedi 17 octobre 2020

VIDÉO - Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : “Il a eu une mauvaise idée de montrer les caricatures de Mahomet”, estime une députée Modem

Quelques minutes après l’attaque dont a été victime l’enseignant, la députée de la VIIe circonscription des Yvelines, Michèle de Vaucouleurs, a sous-entendu une provocation envers les musulmans.

VIDÉO - Professeur décapité à Conflans : “Il a eu une mauvaise idée de montrer les caricatures de Mahomet”, estime une députée Modem

Par : valeursactuelles.com

Sa réaction ne passe pas. Vendredi 16 octobre, en fin d’après-midi, un enseignant de Conflans-Sainte-Honorine a été décapité par un homme qui lui reprochait d’avoir montré les caricatures de Mahomet à ses élèves lors d’un cours sur la liberté d’expression. Il avait alors proposé ce jour-là à ceux de confession musulmane de sortir de la classe afin de « ne pas les vexer ». Mais c’est bien ce qui pourrait « justifier » l’attaque dont il a été victime, a témoigné à demi-mot la députée Modem de la VIIe circonscription des Yvelines, Michèle de Vaucouleurs. Interrogée par M6 sur les circonstances du drame, elle explique alors : « Je sais qu’il a eu une mauvaise idée en demandant à des élèves musulmans de sortir de la classe, ils devaient être choqués parce qu’il allait évoquer les caricatures de Mahomet et qu’il allait montrer une image […] Il a reconnu que c’était une maladresse », lance la députée.

« Propos immondes »

Le professeur aurait donc eu une mauvaise idée ? Un discours qui va à l’encontre des propos tenus par le chef de l’Etat plus tard dans la soirée, pour qui « la République était attaquée » avec « l'assassinat ignoble de l'un de ses serviteurs » et surtout assassiné « parce qu’il enseignait, qu’il apprenait à des élèves la liberté d’expression ».

La prise de parole de la députée a provoqué des réactions outrées sur les réseaux sociaux, les internautes parlant de propos « honteux », de « propos nauséabonds » ou encore « immondes ». Un homme rappelle que les députés devraient « se battre pour la liberté d’expression », tandis que d’autres demandent sa démission et l’accusent d’être « complice ». Plus tôt, Michèle de Vaucouleurs avait pourtant adressé ses condoléances à la famille de la victime et révélé avoir été « KO » après « ce drame absolu » […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub