VIDÉO - Séparatisme : Darmanin accuse la France Insoumise (LFI) d'être «liée avec un islamo-gauchisme qui détruit la République» - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mercredi 7 octobre 2020

VIDÉO - Séparatisme : Darmanin accuse la France Insoumise (LFI) d'être «liée avec un islamo-gauchisme qui détruit la République»

Le ministre de l'Intérieur a sèchement répondu au député Alexis Corbière, qui l'accuse de «saturer l'opinion publique d'une question obsessionnelle : l'islam».

VIDÉO - Séparatisme : Darmanin accuse la France Insoumise (LFI) d'être «liée avec un islamo-gauchisme qui détruit la République»

Par : Dinah Cohen | lefigaro.fr | titre revu par: docjeanno.fr

Le ton est monté dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale. Lors de la séance de questions au gouvernement de ce mardi, le député Insoumis, Alexis Corbière, s'est indigné de la future loi de lutte contre le «séparatisme» islamiste portée par l'exécutif. «Vous contournez les problèmes sociaux et sanitaires qui déchirent notre pays en saturant l'opinion d'une question obsessionnelle : l'islam, l'islam, l'islam !», s'est exclamé l'élu LFI de Seine-Saint-Denis, en interpellant le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

Une sommation à laquelle a tenté de répondre le locataire de Beauvau, malgré les injonctions répétées de son interlocuteur. «Ma Maman m'a appris à ne pas montrer du doigt. C'est très, très, très impoli. (...) Je vous demande, M. le député, de m'entendre autant que je vous ai entendu», a-t-il d'abord souligné.

«Je sens qu'on gêne aussi beaucoup de votre corps électoral»

«La situation est extrêmement grave, et je m'excuse... Je ne (m'explique) pas qu'un parti comme le vôtre, (La France Insoumise), qui a dénoncé pendant longtemps 'l'opium du peuple', en soit désormais lié avec un islamo-gauchisme qui détruit la République ! Voilà la réalité !», a ensuite martelé le transfuge des Républicains.



Et le ministre de l'Intérieur de conclure, sous les applaudissements nourris d'une partie des députés : «Ce que nous faisons, ce n'est pas simplement, manifestement, de gêner quelques islamistes radicaux. Quand j'entends vos propos, et ceux du président (de groupe) Mélenchon, je sens qu'on gêne aussi beaucoup de votre corps électoral», a-t-il asséné.

…   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub