VIDEO : Une baleine de plus de dix mètres s’échoue sur une côte française, la 4ème en deux semaines - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mercredi 14 octobre 2020

VIDEO : Une baleine de plus de dix mètres s’échoue sur une côte française, la 4ème en deux semaines

Ces deux dernières semaines, plusieurs rorquals se sont échoués dans la Manche. Le 8 octobre, le cadavre d’une baleine de dix mètres a été retrouvé près d’une plage au large de l’île Pelé, à Cherbourg. Il n’a toujours pas été évacué, rapporte France Bleu.

VIDEO : Une baleine de plus de dix mètres s’échoue sur une côte française, la 4ème en deux semaines

Par : fr.sputniknews.com

Une vague d’échouages de baleines frappe les côtes françaises ces dernières semaines. Un rorqual de plus de dix mètres a été retrouvé le 8 octobre au large de l’île Pelé à Cherbourg, à l’est de la digue reliant la plage de Collignon à l’île, rapporte France Bleu.

Selon le média, il doit toujours être évacué.

Une autopsie sera menée par l’observatoire Pélagis de La Rochelle qui s’occupe du réseau national d’échouage des mammifères marins en France.

Comme l’indique France Bleu, elle ne pourra pas être réalisée après le 15 octobre à cause de l’état de décomposition du rorqual. Le problème tient au fait que le cadavre, laissé près de la plage depuis déjà une semaine, doit être évacué.

La radio précise que deux tentatives d’évacuation ont eu lieu, sans succès.

Le président du Groupe d’étude des cétacés du Cotentin (GECC) Jean-Marie Dean explique au média local que «ce rorqual femelle faisait 10 mètres de long, pesait plusieurs tonnes et se trouvait sur le dos coincé dans des cailloux et les coefficients de marée ne nous aidait pas mais cela devrait s’arranger dans les prochaines jours».

Le mammifère a été balisé par des plongeurs démineurs de la Marine, poursuit France Bleu.



Quatrième cas en deux semaines

Le GECC précise sur son compte Facebook qu’il s’agit du quatrième échouage de rorqual en 15 jours dans la Manche.

M.Dean suppose que la cause de sa mort est «une pathologie virale, bactérienne ou parasitaire ou peut-être aussi une collision avec un bateau».

À son tour, la préfecture maritime a appelé les navigateurs à la plus grande prudence dans cette zone.

Auparavant, des pêcheurs du Crotoy étaient tombés sur le cadavre flottant d’un rorqual de huit mètres […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub