Apologie du terrorisme : deux Afghans interpellés dans un centre pour migrants à Poitiers - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


mercredi 4 novembre 2020

Apologie du terrorisme : deux Afghans interpellés dans un centre pour migrants à Poitiers

Les policiers de Poitiers, renforcés par une quarantaine de gendarmes, sont venus interpeller, ce lundi 2 novembre, deux suspects dans un centre d'accueil pour migrants de Poitiers dans le cadre d'une enquête pour apologie du terrorisme.

 . .  TITRE  ARTICLE . .

Par : lanouvellerepublique.fr

Les deux suspects afghans âgés de 25 - 30 ans sont toujours en garde à vue. Ce sont des messages repérés sur Facebook il y a quelques jours qui ont déclenché l'ouverture de l'enquête, indique le parquet de Poitiers.

Des investigations et des vérifications techniques sont en cours notamment pour vérifier qui est le titulaire du compte et s'il a été usurpé pour publier les propos litigieux.

Ils font référence à l'assassinat de Samuel Paty auquel un hommage national était rendu ce lundi dans les établissements scolaires.

L'un des suspects est soupçonné d'avoir diffusé les messages, l'autre a été interpellé car la chambre d'hôtel où se trouvait son compatriote est à son nom.

Mise à jour à 13 h 25.

Un deuxième suspect de nationalité afghane a été interpellé en dehors du centre, indiquent nos confrère de France 3 Poitou-Charentes.

Le dispositif de sécurité impressionnant qui ceinturait l'ancien hôtel Formule 1 de Poitiers reconverti en centre d'accueil pour migrants à Poitiers Sud vient d'être levé, ce lundi 2 novembre 2020.

Des policiers de Poitiers venaient chercher un suspect, indiquent plusieurs sources concordantes, da ns le cadre d'une enquête ouverte pour apologie du terrorisme sur internet.

Un suspect placé en garde à vue

Un homme a été placé en garde à vue. Le parquet de Poitiers ne souhaite pas s'exprimer pour le moment sur cette affaire. La police n'a pas fait plus de commentaires.

Une quarantaine de gendarmes dont certains lourdement armés surveillaient les abords de l'établissement pendant les opérations menées par la police dans l'établissement.

Le personnel du centre d'accueil n'a pas souhaité répondre à nos questions, quant aux migrants présents sur place, ils relayaient le même mot d'ordre, posant un doigt sur leur bouche pour signifier "chut" aux différentes personnes présentes à l'entrée de l'établissement.

Les personnes accueillies dans cet ancien hôtel avaient été cantonnées devant l'entrée durant les investigations policières. Elles ont désormais regagné l'intérieur […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub