Après la France, l’Allemagne veut à son tour dissoudre l’organisation ultranationaliste turque des “Loups gris” - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


jeudi 12 novembre 2020

Après la France, l’Allemagne veut à son tour dissoudre l’organisation ultranationaliste turque des “Loups gris”

Le groupe des “Loups gris” est accusé de “racisme biologique”, ainsi que d'antisémitisme ou d'anti-libéralisme.

Après la France, l’Allemagne veut à son tour dissoudre l’organisation ultranationaliste turque des “Loups gris”

Par : valeursactuelles.com

Mercredi 4 novembre, le gouvernement français adoptait un décret prononçant la dissolution du « groupement de fait » que constituent en France les « Loups gris », organisation de jeunesse du parti turc d’extrême droite de l’Action nationaliste (MHP).

L’Allemagne souhaite à son tour sévir et prend la France en exemple. Comme le relaye le site Welt, le groupe parlementaire de l'Union aurait en effet décidé de faire pression pour l'interdiction de l'organisation d'extrême droite turque. Le gouvernement fédéral devrait examiner ce dossier très prochainement. Le groupe des « Loups gris » est accusé de «racisme biologique», ainsi que d'antisémitisme ou d'anti-libéralisme.

Supprimer son influence en Europe

Pour les partis au pouvoir, ce mouvement représente une menace pour la liberté et la démocratie. Ses opposants veulent supprimer au plus vite son influence en Europe. Pour rappel, les Loups gris appartiennent à une organisation para-militaire très influente en Turquie. Proche du Parti d’action nationaliste (MHP), qui avait soutenu Recep Tayyip Erdogan lors des élections de 2017, ils professent une haine particulièrement exacerbée des chrétiens, des Arméniens et des Grecs.

Très implanté en Allemagne, moins organisé en France, il a beaucoup fait parler de lui ces dernières semaines avec une série de méfaits : un mémorial arménien tagué, de multiples bagarres et agressions dans la région lyonnaise, une démonstration de force à Dijon aux cris de « Allah Akbar » […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub