Attentat islamiste de Nice : quatre nouvelles personnes en garde à vue - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mardi 3 novembre 2020

Attentat islamiste de Nice : quatre nouvelles personnes en garde à vue

Après plusieurs interpellations en lien avec l’attaque au couteau dans la basilique Notre-Dame à Nice, encore quatre personnes ont été arrêtées. Cinq individus sont actuellement en garde à vue.

Attentat islamiste de Nice : quatre nouvelles personnes en garde à vue

Par : valeursactuelles.com

L’enquête avance peu à peu. Quatre nouvelles personnes ont été placées en garde à vue ce mardi 3 novembre, dans le cadre de l’enquête concernant l’attaque au couteau dans la basilique Notre-Dame à Nice. Jeudi 29 octobre, le jour de l’attentat, les policiers avaient mis la main sur un individu soupçonné d’avoir été en contact avec l’assaillant la veille de son attaque dans la basilique Notre-Dame à Nice. Âgé de 47 ans, il avait été placé en garde à vue. Le lendemain, vendredi 30 octobre, une deuxième personne, âgée de 35 ans, avait été appréhendée, selon les informations de franceinfo.

Elle est également soupçonnée d'avoir côtoyé le terroriste. Le soir même, un troisième homme, 33 ans, a été placé en garde à vue. Il aurait été présent au domicile de la seconde personne arrêtée plus tôt dans la journée, relate BFMTV. Enfin, samedi 31 octobre, un quatrième individu a été arrêté par la police à Grasse (Alpes-Maritimes), relate la même chaîne d’information. Il s’agirait d’un ressortissant tunisien de 29 ans, suspecté d’être arrivé en Europe avec l’assaillant présumé, relaye Europe 1. Dans le même temps, la police a interpellé deux autres hommes présents au domicile du Tunisien de 29 ans. Ils sont respectivement âgés de 25 et 63 ans. A ce jour - et avec les quatre nouveaux individus inclus - il n’y a plus que cinq personnes toujours en garde à vue, relaye Europe 1 ce mardi 3 novembre. Les enquêteurs interrogent encore le Tunisien de 29 ans, arrêté samedi dernier. Il est suspecté d’avoir voyagé en bateau avec l’auteur présumé des faits, relate Europe 1. Les deux hommes auraient accosté le 20 septembre dernier sur l’île de Lampedusa.

Trois personnes, dont le gardien de l’église, ont été tuées dans l'attaque au couteau. L’une des victimes aurait été décapitée. L’auteur des faits, Brahim A., serait un Tunisien, âgé de 21 ans et arrivé en France en octobre depuis l’île de Lampedusa en Italie. Il était en situation irrégulière.

Les faits

L’attaque à l’arme blanche a eu lieu, jeudi 29 octobre vers 9 heures du matin, en la basilique Notre-Dame située sur l’avenue Jean Médecin, en plein centre-ville de Nice. D’après le maire de Nice Christian Estrosi - qui s’était rendu sur place peu de temps après - l’auteur des faits aurait « répété en boucle Allah Akbar ». L’assaillant a rapidement été interpellé. Les policiers municipaux ont dû lui tirer dessus pour l’arrêter. Le pronostic vital du terroriste est engagé. C’est notamment ce qu’a annoncé jeudi soir le procureur national antiterroriste Jean-François Ricard. Il a aussi indiqué : « Les fonctionnaires ont sans aucun doute évité un bilan encore plus dramatique. Un coran, deux téléphones et un couteau d'une lame de 17 centimètres ont été retrouvés et appartiennent à l’assaillant. » Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête pour « assassinat et tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle » […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub