Avignon : l’étrange profil de l’homme abattu par la police “ Ex-communiste et dérive droitière... ” - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


dimanche 1 novembre 2020

Avignon : l’étrange profil de l’homme abattu par la police “ Ex-communiste et dérive droitière... ”

Ce jeudi 29 octobre, quelques heures après l’attentat de Nice, un homme menaçant et armé était abattu par la police à Avignon. Si la piste islamiste a un court instant été envisagée, l’enquête semble révéler un tout autre profil.

Avignon : l’étrange profil de l’homme abattu par la police “ Ex-communiste et dérive droitière... ”

Par : valeursactuelles.com

Que s’est-il passé à Avignon jeudi matin ? Vers dix heures du matin, la police est appelée : un homme armé menace des automobilistes dans une zone résidentielle de la ville. Dès l’arrivée des forces de l’ordre, il se précipite vers eux et est alors abattu. Rapidement, la piste islamiste est écartée. En fin d’après-midi, Le Monde avance plutôt l’hypothèse identitaire. L’homme abattu est en effet porteur d’une doudoune bleue estampillée « Defend Europe », du nom de l’opération anti-migrants effectuée dans les Alpes par Génération Identitaire en avril 2018. Il aurait par ailleurs menacé un commerçant maghrébin avant l’arrivée des forces de l’ordre.

Ex-communiste et dérive droitière

Agé de 33 ans, l’homme abattu s'appelait Fabien Badaroux. Avignonnais depuis toujours, il était surtout connu pour être un militant historique du Parti communiste (PCF), dont il a longtemps collé les affiches. On retrouve même sa trace dans les fichiers donateurs de l’Humanité, jusqu’en 2015. Cette même année, après dix ans de militantisme, il quitte le parti. Emporté par une « dérive trumpiste », selon la description d’un proche dans les colonnes de Marianne. Ces éléments semblent être confirmés par Le Dauphiné, qui rapporte que des livres néo-nazis et identitaires auraient été retrouvés à son domicile lors d’une perquisition. Son entourage, conscient de « son effondrement psychologique », avance l’idée que l’attentat de Nice, survenu quelques heures plutôt, aurait pu définitivement faire basculer le jeune homme.

Terroriste d’extrême-droite ?

L’acte de Fabien Badaroux est-il pour autant une tentative d’attentat d’extrême-droite ? Selon le parquet d’Avignon, qui a confié à Marianne les très lourds antécédents médicaux du jeune homme, il s’agit bien plus probablement d’un acte de folie. Acte suicidaire, même, puisque le pistolet de Fabien n’était pas chargé. Chez lui, en plus des livres identitaires, on a retrouvé une importante quantité de médicaments. L’enquête, confiée à la police judiciaire de Montpellier, devra mettre toute la lumière sur ce qui a fait basculer Fabien Badaroux […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub