Confinement : Plus de 100 maires indépendants montent au front pour la réouverture des commerces de proximité - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mardi 3 novembre 2020

Confinement : Plus de 100 maires indépendants montent au front pour la réouverture des commerces de proximité

Une pétition a été lancée pour réclamer la réouverture des commerces de proximité. Jean Castex a répondu à la fronde en interdisant la vente de produits non-essentiels dans les hypermarchés.

Confinement : Plus de 100 maires indépendants montent au front pour la réouverture des commerces de proximité

Par : valeursactuelles.com

Ils sont déjà plus de cent maires de communes de France à s’opposer aux restrictions liées au confinement. Une pétition avait été lancée le 31 octobre dernier par le maire de Chartres, Jean-Pierre Gorges et rassemble maintenant une centaine de maires indépendants. Ils réclament la « réouverture des commerces locaux ». Le reconfinement - officiellement commencé vendredi - a de nouveau provoqué la fermeture de tous les commerces de produits jugés non-essentiels. Une méthode décriée qui mettraient un couteau sous la gorge aux petits commerçants.

Une « discrimination »

Un communiqué, rédigé lundi 2 novembre, a d’abord indiqué : « Sans remettre en cause le reconfinement en cours, personne ne comprend la distinction entre les commerces prétendument essentiels et les autres. » Cette décision a même été comparée à une « discrimination ». En effet, marquer une différence entre les commerces serait « injuste pour les commerçants et les communes qui ont investi et mis en place toutes les mesures sanitaires exigées par l’Etat ». Les maires ont ajouté à travers le communiqué : « Nous disposons aujourd’hui des masques qui faisaient défaut au printemps. »

La fermeture des commerces de proximité a été jugée « inopportune, désastreuse, en cette fin d’année où nombre de commerces réalisent une part vitale de leur chiffre d’affaires ». Cela favoriserait « outrageusement la grande distribution ». « Et même quand ce gouvernement veut y parer, c’est pour fermer encore davantage, et des entreprises françaises par-dessus le marché, grande distribution et FNAC comprises. Nos technocrates ouvrent seulement un boulevard encore plus large à Amazon, dont on connaît la “légèreté“ fiscale », est-il écrit dans le communiqué. Les 100 maires ont alors posé une question aux membres du gouvernement : « A quoi sert de dépenser des milliards pour soi-disant nous aider à revitaliser nos centres-villes et nos centres-bourgs, quand on les tue aujourd’hui à coup sûr ? »

Ils ont par ailleurs rappelé que certains maires prennent des « arrêtés autorisant l’ouverture des commerces de leur commune » mais le « gouvernement et les préfets veulent les remettre au pas ». Les édiles ont terminé par demander à ce que l’Etat revienne « à la raison » afin que les « commerces et leurs communes reviennent à la vie » […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub