Covid-19: L’évêque de Montauban appelle les catholiques « à envahir nos églises à l’heure de la messe » dimanche - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


samedi 28 novembre 2020

Covid-19: L’évêque de Montauban appelle les catholiques « à envahir nos églises à l’heure de la messe » dimanche

L’évêque de Montauban Bernard Ginoux s’est vivement opposé à la décision annoncée jeudi par le Premier ministre Jean Castex, qui limite la jauge lors des offices religieux à 30 personnes

Covid-19: L’évêque de Montauban appelle les catholiques « à envahir nos églises à l’heure de la messe » dimanche

Par : 20minutes.fr

L’annonce faite jeudi par Jean Castex d’autoriser de nouveau le public pour les célébrations religieuses, mais de limiter la jauge à 30 personnes, a fait réagir les autorités catholiques. Vendredi, la Conférence des évêques de France (CEF) a annoncé le dépôt d’un référé liberté au Conseil d’État et une rencontre avec le Premier ministre dimanche. « Dans l’attente de l’aboutissement de ces deux démarches », le CEF indique que « les règles fixées par le Premier ministre sont en vigueur ». L’évêque de Montauban ne l’entend pas ainsi.

Vendredi sur Twitter, Mgr Bernard Ginoux a affirmé que « la seule réponse au gouvernement est d’ENVAHIR nos églises à l’heure de la messe ». Le même jour, il a écrit une lettre à destination des prêtres et des paroissiens de son diocèse.

« Je demande que les messes reprennent dans le diocèse, en appliquant le protocole sanitaire que nous avons toujours respecté, lance-t-il. Les églises restent ouvertes, les fidèles qui le veulent y viennent, sans qu’aucune autorité puisse exiger une autorisation ni établir une interdiction. »

« Refuser de payer » une éventuelle amende

Et si les participants se font verbaliser ? Ils « devraient refuser de payer l’amende sur le champ, affirme Mgr Ginoux. Je demande que ces faits me soient transmis et je chargerais l’avocat du diocèse de donner suite. »

Interrogé par Radio Totem, le préfet du Tarn-et-Garonne Pierre Besnard a réagi : « La première mission d’un pasteur, c’est d’assurer la sécurité et la santé de ses ouailles. » […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub