Hydroxychloroquine: le professeur Raoult est-il victime d’un acharnement? - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


samedi 14 novembre 2020

Hydroxychloroquine: le professeur Raoult est-il victime d’un acharnement?

Didier Raoult, professeur incontournable dans la crise du Covid-19, est poursuivi pour «charlatanisme» par l'Ordre des médecins. En cause: la promotion de l’hydroxychloroquine dont l’efficacité n’aurait pas été prouvée. Parallèlement, le Remdesivir, dont l’efficacité n’a pourtant pas été non plus prouvée, a été massivement acheté par les Européens.

Hydroxychloroquine: le professeur Raoult est-il victime d’un acharnement?

Par : fr.sputniknews.com

Le professeur Didier Raoult perdra-t-il son droit d’exercer? Le 12 novembre, le Parisien confirmait une information Paris-Match selon laquelle le Conseil national de l'Ordre des médecins avait lancé une mesure disciplinaire à l’encontre du célèbre microbiologiste consécutivement à une plainte, en juillet, de la Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF). En cause, la promotion de son traitement contre le coronavirus, à base d’hydroxychloroquine, d’azithromycine et de zinc, dont l’efficacité n’aurait pas été prouvée.

Un argument déjà employé fin octobre par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) contre une demande du professeur Raoult, formulée au mois d’août, d’octroyer une recommandation temporaire d’utilisation (RTU) afin d’élargir la prescription de l’hydroxychloroquine au traitement du Covid-19. «À ce jour, les données disponibles, très hétérogènes et inégales, ne permettent pas de présager d'un bénéfice de l'hydroxychloroquine, seule ou en association, pour le traitement ou la prévention de la maladie Covid-19», développait dans son refus le directeur de l’agence publique.

Une contre-attaque consécutive à son audition à l’Assemblée nationale?

Une réponse «absolument déraisonnable sur le plan du raisonnement scientifique», avait réagi dans une vidéo publiée début novembre sur son compte Twitter le professeur Raoult. Ce dernier dénonçait une «décision personnelle». L’infectiologue renvoyait alors vers la «littérature» que constituent les 160 études disponibles sur le site de l’IHU, déclarant que pas moins de 85 d’entre elles montreraient un bénéfice à employer contre le Covid-19 un traitement comprenant de l’hydoxychloroquine.

«La mortalité est divisée par deux» dans les Ephad […]. On passe d’une mortalité globale de 27% […] là où on ne traite pas à 13%, lorsque l’on traite. C’est la moitié, on ne peut pas dire que cela n’existe pas!», assène le directeur de l'Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection à Marseille. Aussi annonce-t-il son intention de faire appel devant le Conseil d’État de ce refus de l’ANSM ainsi que d’«attaquer» son directeur. « Je considère qu’il joue un jeu qui est dangereux pour la santé des Français», accuse-t-il.

Faut-il y voir un lien entre ces menaces et les poursuites dont il fait à présent l’objet? L’article de Paris Match mentionne que Didier Raoult a reçu le recommandé de l’Ordre des médecins la première semaine de novembre, et celui du Parisien –qui a contacté l’organisme professionnel– précise que la plainte de la Société de pathologie infectieuse de la SPILF date de juillet. Cette dernière clôture toute une série de requêtes déposées auprès du Conseil de l’Ordre. Parmi elles, celle d’un professeur de mathématiques exerçant dans un collège, concernant la fiabilité de l’essai clinique mené par les […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub