Incendies de boîtes aux lettres : des riverains de Nanterre entrent en résistance contre les dealers - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


vendredi 20 novembre 2020

Incendies de boîtes aux lettres : des riverains de Nanterre entrent en résistance contre les dealers

Face à la résilience des habitants, les trafiquants ont déclenché un incendie volontaire.

Incendies de boîtes aux lettres : des riverains de Nanterre entrent en résistance contre les dealers

Par : valeursactuelles.com

Habitués à la mollesse d’une partie des autorités, des dealers de Nanterre (Hauts-de-Seine) sont confrontés à une opposition qu’ils n’ont, probablement, pas souvent goûtée : celle des habitants de la tour Martinique, située dans un quartier populaire de la commune, explique Le Parisien.

« On s'est retrouvés à une bonne vingtaine »

Mardi 17 novembre, dans la continuité de leur mouvement de résistance au trafic de drogue, les locataires ont organisé un rassemblement spontané face à des dealers « Au départ, ils étaient deux ou trois à faire face aux jeunes. Mais très vite, on s'est retrouvés à une bonne vingtaine… », explique un des habitants de la tour. Ces derniers ont même un groupe WhatsApp pour s’informer les uns les autres et organiser la lutte.

En face, les trafiquants ont riposté. Le lendemain, le mercredi, ils ont incendié toutes les boîtes aux lettres de l’immeuble. Trente-cinq ont été détruites, cent dix sont inutilisables, précise Le Parisien. Les locataires, loin d’abdiquer, sont prêts à mettre la main à la poche pour ne pas céder. Moyennant une hausse des charges locatives, ils pourraient faire appel à une société de gardiennage. « Ça éviterait les représailles. Il y a quelques semaines, un habitant de l'immeuble qui s'est opposé aux dealers s'est quand même fait voler sa voiture… », témoigne une retraitée […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub