“ Islamisme agressif ” : la France envisage des sanctions économiques contre la Turquie - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


lundi 16 novembre 2020

“ Islamisme agressif ” : la France envisage des sanctions économiques contre la Turquie

L’UE pourrait prendre des sanctions économiques sectorielles contre la Turquie, qui a définitivement “choisi la voie de la provocation et de l’agressivité systématiques”.

“Islamisme agressif” : la France envisage des sanctions économiques contre la Turquie

Par : valeursactuelles.com

L’Union européenne va-t-elle répondre aux provocations et attaques incessantes de la Turquie ? Depuis plusieurs semaines, les relations entre le continent et son voisin se sont clairement rafraichies, notamment après l’appel de Recep Tayyip Erdogan à boycotter les produits français en réaction au droit à la caricature revendiqué par Emmanuel Macron. Pour contrer cet « islamisme agressif », le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Clément Beaune a évoqué de « possibles sanctions économiques » sectorielles dans l’émission Le Grand Rendez-Vous d’Europe 1, Les Echos et CNews.

« Provocation et agressivité systématiques »

« Toutes les options sont sur la table », y compris les sanctions individuelles, a fait valoir le secrétaire d’Etat, rappelant celles déjà prises envers certains responsables turcs pour des forages gaziers contestés en Méditerranée. En revanche, il n’est pas question pour le moment d’une suppression de l’union douanière entre l’UE et la Turquie, comme il a été évoqué dans la presse ces derniers jours. « Je ne crois pas que ce soit [l’option] la plus efficace », a confié Clément Beaune. « Nous avions donné une chance au dernier sommet européen à la Turquie, qui avait donné de petits signaux d’apaisement […]. Maintenant, elle a choisi la voie encore une fois de la provocation et de l’agressivité systématiques », a-t-il regretté, assurant que l’UE pourrait aller « plus loin certainement ».

Gisements gaziers, Azerbaïdjan, caricatures…

Depuis de longues semaines, les contentieux se sont multipliés entre l’UE et la Turquie, notamment en Méditerranée orientale où la découverte des vastes gisements gaziers aiguise les appétits. Plus récemment, la Turquie a également apporté un soutien majeur à l’Azerbaïdjan dans son conflit avec l’Arménie au Nagorny Karabakh. Avant de cibler la France, donc, pour la publication des caricatures de Mahomet.

« Pendant 10 ou 15 ans, on a pensé que la Turquie était une sympathique démocratie-chrétienne à l’orientale avec une modernisation qui se ferait progressivement. Ce n’est pas cela », a reconnu Clément Beaune. « C’est un islamisme agressif culturellement, géopolitiquement, dans tous les domaines », a-t-il ajouté, appelant à n’avoir « aucune naïveté ». « Aujourd’hui, aucun pays européen n’a d’illusions sur ce que sont M. Erdogan et son régime », a-t-il conclu […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub