La gauche d’Île-de-France tente de faire supprimer la charte de la laïcité - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


vendredi 20 novembre 2020

La gauche d’Île-de-France tente de faire supprimer la charte de la laïcité

Au conseil régional d’Île-de-France, une coalition de gauche menée par le Front de Gauche tente depuis 2017 de faire supprimer la charte de la laïcité mise en place par Valérie Pécresse. C’est la vingt-sixième fois, en trois ans, que l’extrême gauche dépose pareil amendement.

La gauche d’Île-de-France tente de faire supprimer la charte de la laïcité

Par : valeursactuelles.com

C’est devenu un amendement rituel au conseil régional d’Île-de-France. Pour la vingt-sixième fois depuis mars 2017, le groupe Front de Gauche a proposé de supprimer la « charte régionale des valeurs de la République et de la laïcité ». Une charte mise en place par l’exécutif francilien afin de réserver les subventions régionales aux seules associations s’engageant au respect de la laïcité. Selon Le Point, le texte, qui doit être signé par toute association demandeuse de subsides, insiste entre autre sur la « stricte neutralité » des agents territoriaux de la région, qui « ne peuvent se prévaloir de convictions politiques, philosophiques ou religieuses pour ne pas appliquer les principes et valeurs de la République ». Une charte que le groupe d’extrême gauche préférait remplacer par une déclaration de principe : « le bénéficiaire s’engage à lire et à respecter la loi de 1905. ».

Une coalition de toutes les gauches régionales

Derrière le groupe Front de Gauche, pilier de l’opposition à la charte depuis 2017, se sont plus récemment ralliés les élus socialistes, hamonistes et écologistes. Une position qu’a défendue Jonathan Kienzlen (PS) dans les colonnes du Point : la charte, selon lui, ne serait qu’ « un outil de communication au service de la campagne de Valérie Pécresse. (…) Nous défendons évidemment la laïcité, mais nous considérons que toutes les religions ne sont pas traitées de la même manière, notamment par la majorité qui n'hésite pas à voter des fonds à des associations catholiques comme ‘Laissez-les servir’. ».

Une association pourtant aconfessionnelle, selon les informations du Point. Dirigée par Nourouddine Abdoulhoussen, un ancien officier de l’armée de terre, elle vient en aide aux élèves en décrochage scolaire en leur proposant des camps d’été et des maraudes. Contactée par Le Point, Valérie Pécresse, présidente de la région, ajoute : « Et de toute façon, même si elle était catholique ou musulmane, où serait le problème ? À partir du moment où une association signe la charte, s'engage à être neutre et à aider tout le monde, il n'y a aucun souci. En l'occurrence, Laissez-les servir a signé notre charte et elle la respecte. ». […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub