Les petits Blancs se cachent pour échapper aux agressions des “divers...” - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


samedi 28 novembre 2020

Les petits Blancs se cachent pour échapper aux agressions des “divers...”

Je ne parlerai pas des “Français de papiers”, des migrants, des illégaux et autres “mineurs isolés”. Je ne parlerai pas du Grand Remplacement décidé il y a des décennies. C’est interdit par la loi, poursuivi par les associations “anti”, et censuré sur Internet par des censeurs basés au Maroc...

Les petits Blancs se cachent pour échapper aux agressions des “divers...”

Par : William Kergroach / lesobservateurs.ch

par William Kergroach

Quand vous sortez dans les rues de votre cité, dûment muni de votre attestation motivée, de votre masque et de votre gel hydroalcoolique, vous avez une opportunité : voir le monde réel. Je ne parlerai pas des “Français de papiers”, des migrants, des illégaux et autres “mineurs isolés”. Je ne parlerai pas du Grand Remplacement décidé il y a des décennies. C’est interdit par la loi, poursuivi par les associations “anti”, et censuré sur Internet par des censeurs basés au Maroc. *

Non, je ne parle évidemment que du Français de souche. Quels que soient les profils, les âges, les catégories sociales, ce sont les descendants du peuple de France, celui que l’on a mobilisé, démobilisé, rassemblé, au cours de l’Histoire. Nos ancêtres ne se reconnaîtraient pas en eux. C’est parce que les idéologues du mondialisme sont parvenus à faire disparaître ce peuple. Seules les bandes issues de l’immigration sont visibles. Les descendants de Celtes, de Slaves, les Blancs quoi, ne se déplacent plus en groupes. Que font-ils ? Ils restent chez eux, devant leur console de jeux. Ils sont avec un ou deux amis peut-être, mais ils restent à l’abri des bandes de “Français de papiers” en maraude. Les enfants de pauvres subissent les cités, les lycées publics. Les autres, les enfants de riches, vivent dans les quartiers aisés et fréquentent des écoles privées où la ségrégation est financière. Le second groupe donne souvent des leçons de vivre-ensemble au premier groupe.

J’ai connu une période, dans le Paris des années 80, où des bandes d’Antifas (les Ducky Boys de João Cordeiro, les Red Warriors de Julien Terzics, etc.) , s’alliaient avec les Black Dragons du Haïtien Yves Madichon, pour “nettoyer” les rues des néo-nazis qui, paraît-il, y pullulaient. Je n’ai pas vu beaucoup de skins néo-nazis à l’époque, mais j’ai vu un pauvre étudiant se faire lyncher devant moi, devant le parvis de Beaubourg, parce qu’il avait les cheveux rasés, parce que c’était un Blanc. Ses cheveux courts devaient plaire à sa copine, présente au moment de l’attaque, mais pas à la bande de Zoulous qui voulaient se faire un “skin” ce jour-là.

Depuis, les chasseurs de skins ont rangé leurs battes de base-ball et ont raccroché leurs gants de boxe. Les bandes ethniques des cités ont pris le relais pour chasser les “petits pédés de Français”, pour les “dépouiller”. Il n’y a pas une manifestation d’étudiants, pas une fête de la musique, pas un concert.. qui ne soit perturbé(e) par ces bandes de jeunes gens, “issus de…”. N’importe quel événement public, notamment les matchs de foot, est l’occasion de “foutre le bordel” dans un pays qu’ils détestent. Tous les attentats terroristes commis sur le sol français ces dernières décennies l’ont été sur fond de “Allahu akbar”. 74 % des Français musulmans de moins de 25 ans affirment mettre l’islam avant la République. Que croyez-vous que cela annonce, dans un futur guère éloigné, hein ? À votre avis ?

Au moins la moitié de la population française de souche affirme farouchement le contraire de ce que je viens d’écrire. Pourquoi ? Pour différentes raisons liées aux résultats de la propagande et du contrôle des pensées (“mind control”) mis en place depuis des décennies, mais aussi aux convenances de caste, aux différents intérêts individuels. Ou encore pour ne pas voir la réalité en face, parce que ça fait peur.

Quelles que soient les raisons, nous partons divisés au combat. Car j’aimerais me tromper, mais j’affirme que nous allons vivre une saignée des Blancs divisés que nous sommes. Pourquoi ? Parce que nous sommes programmés pour subir une punition, celle d’être des Blancs, d’origine chrétienne. Toutes les manifestations de virilité, toutes les références à des héros blancs dans l’Histoire sont bannies. Nous sommes condamnés à rester terrés. Ce n’est pas vraiment, vous en conviendrez, la meilleure préparation mentale au combat.

Donc, je propose de modifier votre programmation : faites du sport, éteignez la télévision, faites-vous des potes et déterminez-vous, ensemble, à ne pas subir un éventuel massacre. Surprenez-les, surprenez-vous […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub