«L'Europe est devenue la chambre à gaz de George Soros...!», affirme un responsable hongrois - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


lundi 30 novembre 2020

«L'Europe est devenue la chambre à gaz de George Soros...!», affirme un responsable hongrois

Une déclaration qui a suscité de vives émotions: «L'Europe est devenue la chambre à gaz de George Soros», et les Polonais avec les Hongrois sont «les nouveaux juifs», a affirmé le commissaire à la Culture du gouvernement hongrois dans un article qui n'est plus accessible en ligne.

«L'Europe est devenue la chambre à gaz de George Soros», affirme un responsable hongrois

Par : fr.sputniknews.com

Un responsable culturel hongrois a déclenché l’indignation après avoir publié un article sur le site pro-gouvernemental Origo -dont le lien n’est plus actif- où il a comparé le milliardaire et philanthrope américano-hongrois George Soros à Hitler.

«L'Europe est devenue la chambre à gaz de George Soros. Le gaz toxique s’écoule de la cartouche d'une société ouverte multiculturelle, ce qui est mortel pour le mode de vie européen», a indiqué Szilard Demeter, commissaire à la Culture du gouvernement hongrois et directeur du Musée littéraire Petofi à Budapest, cité par Associated Press.

Szilard Demeter a également affirmé que George Soros était «le Führer libéral». En outre, il a qualifié les Polonais et les Hongrois de «nouveaux juifs».

«Abus de la mémoire de l’Holocauste»

Une telle déclaration a immédiatement suscité l'indignation, notamment de la communauté juive hongroise, y compris de la Congrégation hongroise unifiée qui a jugé l'article «impardonnable».

Le gouvernement israélien a vivement condamné les propos de Szilard Demeter.

L’ambassade d’Israël a indiqué «rejeter totalement l’utilisation et l’abus de la mémoire de l’Holocauste à quelque fin que ce soit».

La Hongrie et la Pologne sont actuellement opposées à Bruxelles dans des discussions portant sur l’État de droit. L’Union européenne étudie son prochain budget et pourrait prendre des dispositions bloquant tout virement aux pays qui ne respectent pas certaines normes. Les deux pays d'Europe centrale ont mis leur veto au budget pluriannuel et au plan de relance européens […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub