Lot (46) : elle avait appris le décès de sa mère suite à la Covid-19 par e-mail, l'Elysée lui écrit - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


dimanche 8 novembre 2020

Lot (46) : elle avait appris le décès de sa mère suite à la Covid-19 par e-mail, l'Elysée lui écrit

Le mercredi 7 octobre, Marie-Pierre Boitard apprenait le décès de sa mère à l’Ehpad de Castelnau-Montratier par e-mail. Furieuse, elle a écrit à Emmanuel Macron. L’Élysée vient de lui répondre.

Lot (46) : elle avait appris le décès de sa mère suite à la Covid-19 par e-mail, l'Elysée lui écrit

Par : ladepeche.fr

Un peu de baume au cœur dans ce douloureux moment. Le mercredi 7 octobre, Marie-Pierre Boitard, originaire de Vazerac dans le Tarn-et-Garonne apprenait brutalement par e-mail le décès de sa mère à l’Ehpad de Castelnau-Montratier. « J’étais sidérée, j’ai relu le mail, une fois, deux fois, trois fois. Ce n’est vraiment pas digne comme façon d’annoncer un décès », nous confessait-elle alors. Sa mère, Eliane Nègre, 74 ans, est décédée de la Covid-19 le mardi 6 octobre au sein de l’établissement. Furieuse, celle qui vit à la Réunion depuis plus de vingt ans, a écrit à Emmanuel Macron pour lui dire sa « colère ». « Suite à l’article, une de ses collaboratrices m’a contactée et m’a conseillé de lui adresser directement un courrier », explique Marie-Pierre.

Même si sa démarche ne fait pas l’unanimité auprès de sa famille, surtout celle encore présente dans le Lot, Marie-Pierre Boitard fonce : elle écrit à Emmanuel Macron. « La situation sanitaire s’aggravant, je peux comprendre que le directeur de l’Ehpad était « dépassé » mais fallait-il pour autant que ma mère, ma sœur et moi soyons traitées de la sorte ? Je compte sur vous pour rappeler aux personnes concernées d’agir avec plus d’humanité et de respect. Nous le devons à nos aînés », confie-t-elle au Président de la République. Le mercredi 4 novembre, elle découvre un mail du cabinet du Président de la république. « Sensible aux circonstances de votre démarche, Monsieur Emmanuel Macron m’a confié le soin de vous exprimer ses sincères condoléances et de vous assurer de sa sympathie à la suite du décès de votre mère, Madame Eliane Nègre. Il vous souhaite de garder courage face à l’épreuve », lui écrit Brice Blondel, le chef de cabinet d’Emmanuel Macron.

La colère s’estompe un peu

Il poursuit : « Soyez par ailleurs assurée qu’il a bien été pris connaissance des préoccupations que vous exprimez, que je n’ai pas manqué de signaler à Monsieur le préfet du Lot, ainsi qu’à Monsieur le ministre des solidarités et de la santé. Vous serez tenue directement informée, par leurs soins, de la suite susceptible d’y être réservée ». Un soulagement pour Marie-Pierre Boitard : « J’attends les suites de cette lettre avec une certaine impatience. Pour l’instant, personne ne m’a contactée ». La Tarn-et-Garonnaise assure pouvoir « enfin commencer » son deuil, suite à ce courrier. « La colère s’estompe un peu plus chaque jour, j’ai repris le travail, mes journées sont bien remplies et j’ai le soutien de mon mari et mes enfants, glisse-t-elle. Elle n’envisage plus d’entamer une action judiciaire contre l’Ehpad. « Plus assez d’énergie pour ça ».

La direction de l’établissement assure ne pas avoir été contactée par les services de l’Etat et ne souhaite pas donner davantage d’informations […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub