Mali : plus de 50 djihadistes tués à la frontière burkinabée par l’armée française

Le Général François Lecointre, chef d’État-Major des Armées, a annoncé ce lundi soir, 2 novembre, l’élimination d'une cinquantaine de djihadistes à la frontière burkinabée.

Mali : plus de 50 djihadistes tués par l’armée française

Par : valeursactuelles.com


« Un succès important porté à l'engagement de l'opération Barkhane et du commandement des opérations spéciales ». C’est par ces mots que, sur Europe 1, le Général Lecointre a qualifié la sortie menée vendredi dernier, 30 octobre, par des membres de l’opération Barkhane. Dans la « zone des trois frontières » (entre le Burkina Faso, le Mali et le Niger), près d’une soixantaine de djihadistes ont en effet été tués par des commandos français appuyés par des Mirage 2000. 

Un coup significatif à un groupe terroriste, selon Florence Parly

L’information a été confirmée par Florence Parly, ministre des Armées, de retour d’un déplacement au Niger : « Cette action d'opportunité porte un coup significatif à un groupe terroriste affilié à Al-Qaïda, une katiba (l'équivalent d'un bataillon, ndlr) d'Ansarul Islam, opérant dans la région de Boulikessi, près de la frontière avec le Burkina Faso » relate Le Figaro.
 
Les djihadistes éliminés s’apprêtaient à attaquer une garnison militaire malienne près de Boulikessi. Le général Lecointre a par ailleurs rappelé que près de 3 000 soldats français étaient toujours engagés au Sahel, dans le cadre de l’opération Barkhane, débutée en 2014. Les effectifs avaient été augmentés en février dernier, pour renforcer spécifiquement cette « zone des trois frontières ».

[…]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Commentaires

Suivez nous sur :

Posts les plus consultés de ce blog

L’inflation atteint 6,1 % en juillet en France, un record depuis 1985

Johanna Clermont : qui est le nouveau visage de la chasse en France?

[VIDEO] - Saint-Denis : une violente rixe oppose des Egyptiens et des Algériens