Marseille (13) : Une fillette de 3 ans blessée dans son lit lors d’un règlement de compte - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


samedi 14 novembre 2020

Marseille (13) : Une fillette de 3 ans blessée dans son lit lors d’un règlement de compte

Le pire aurait pu arriver sur fond de règlement de compte dans la cité phocéenne. Une fillette de 3 ans a été blessée par un éclat de balle à son domicile dans la nuit de vendredi à samedi à Marseille, alors que des malfaiteurs réglaient leurs comptes dans la rue à coups de pistolets.

Marseille (13) : Une fillette de 3 ans blessée dans son lit lors d’un règlement de compte

Par : actu17.fr

Vers minuit dans les quartiers nord, un riverain de la cité des Rosiers (14e) prévient la police et signale que des coups de feu viennent d’être tirés. Une patrouille se rend sur place et un habitant demande aux fonctionnaires de monter dans un appartement situé au premier étage.

Les policiers y découvrent l’enfant, blessée au pied par un éclat d’ogive alors qu’elle était endormie dans son lit. La balle a traversé la fenêtre de sa chambre avant de se loger dans un nounours avec lequel la petite fille avait l’habitude de dormir.

Une vingtaine d’étuis de calibre 7,65 et 9 mm

Les premières constatations n’ont pas permis de déterminer le calibre de l’arme utilisée. La petite victime, très légèrement blessée, a été conduite à l’hôpital. Au pied de l’immeuble et devant des commerces, les fonctionnaires ont mis la main sur une vingtaine de douilles de calibre 7,65 et 9 mm.

Dans le même temps, les soignants des urgences de l’hôpital Européen appellent la police pour signaler la présence d’un homme, défavorablement connu et blessé d’une balle dans le mollet. Il raconte qu’il a été touché à l’entrée de la cité alors qu’il s’y trouvait avec deux amis. Et pour l’heure, il n’a donné aucune information sur l’identité de ses agresseurs.

La direction régionale de la police judiciaire de Marseille est en charge de […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub