Prières devant les églises : Darmanin menace “ d’envoyer les policiers “ verbaliser les fidèles - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


dimanche 15 novembre 2020

Prières devant les églises : Darmanin menace “ d’envoyer les policiers “ verbaliser les fidèles

Les croyants se sont rassemblés vendredi soir devant plusieurs églises pour demander la levée de l’interdiction des messes durant le confinement.

Prières devant les églises : Darmanin menace “d’envoyer les policiers verbaliser“ les fidèles

Par : valeursactuelles.com

« Rendez-nous la messe ». Une dizaine de fidèles ont scandé ce slogan dans la soirée du vendredi 13 novembre. Ils se sont réunis sur le parvis de l'église Saint-Sulpice, dans le VIe arrondissement de Paris, pour montrer leur opposition à l’interdiction des messes durant le reconfinement. Ils ont ensuite prié devant l’église, relate Le Parisien samedi 14 novembre.

Prières en plein air interdites devant Saint-Sulpice

Ce n’est pas le premier rassemblement qui a lieu pour réclamer la reprise des messes. Près de 600 fidèles étaient déjà réunis le week-end dernier à Versailles dans les Yvelines. Dimanche, d’autres manifestations sont prévues en Ile-de-France et dans les autres régions. Cependant, le préfet de police a interdit une nouvelle manifestation devant Saint-Sulpice à Paris, rapporte BFMTV.

Darmanin n’hésitera pas à « verbaliser des croyants »

Gérald Darmanin a notamment prévenu, sur le plateau de franceinfo vendredi 13 novembre, qu’il pouvait « envoyer les policiers et les gendarmes verbaliser des croyants devant une église ». Le ministre de l’Intérieur avait précisé : « S'il s'agit d'un acte répété et qui est manifestement contraire aux lois de la République, je le ferai. » « Les lieux de culte peuvent continuer à faire du culte avec un ministre du culte qui peut continuer à faire son office et filmer son office pour que, pendant les quelques semaines que nous connaissons d'état de confinement, on puisse avoir un lien avec sa religion ».

Le premier flic de France a prévu de s’entretenir en visioconférence avec les représentants des principaux cultes lundi. Ils vont aborder la reprise des cérémonies « en fonction de l'évolution sanitaire ». Mais, comme le rapporte Le Figaro, cela pourrait ne rien changer étant donné que l’Eglise catholique est l’une des seules à s’opposer à l’interdiction des célébrations publiques durant le confinement contrairement aux autres cultes. « Les règles mises en place par le gouvernement, même contraignantes, sont faites pour respecter la vie et je pense que les croyants ne peuvent que le comprendre », a enfin assuré Gérald Darmanin toujours auprès de franceinfo […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub