«Sécurité nationale...!»: les Émirats suspendent la délivrance de visas à l’Algérie, la Tunisie et 11 autres pays - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


vendredi 27 novembre 2020

«Sécurité nationale...!»: les Émirats suspendent la délivrance de visas à l’Algérie, la Tunisie et 11 autres pays

«Pour des raisons de sécurité nationale», les autorités émiraties ont suspendu la délivrance de visas pour 13 pays: l’Algérie, l’Afghanistan, l’Irak, l’Iran, le Kenya, la Libye, le Liban, le Pakistan, la Syrie, la Somalie, la Turquie, la Tunisie et le Yémen, a informé Reuters en se référant à un document officiel.

«Sécurité nationale»: les Émirats suspendent la délivrance de visas à l’Algérie, la Tunisie et 11 autres pays

Par : fr.sputniknews.com

Les Émirats arabes unis ont suspendu la délivrance de visas toutes catégories confondues à 13 pays dont l’Algérie et la Tunisie, a rapporté mercredi 25 novembre Reuters qui affirme avoir consulté la circulaire gouvernementale instaurant cette restriction. La mesure est entrée en vigueur depuis le 18 novembre, selon la même source.

En plus de l’Algérie et la Tunisie, les 11 autres pays concernés sont: l’Afghanistan, l’Irak, l’Iran, le Kenya, la Libye, le Liban, le Pakistan, la Syrie, la Somalie, la Turquie et le Yémen.

Contactée par Reuters, une source gouvernementale proche du dossier a affirmé que «la décision de suspendre la délivrance de visas à ces 13 pays a été prise pour des raisons de sécurité nationale». Néanmoins, la même source a assuré que «cette mesure restera en vigueur pour une courte durée».

Le coronavirus est-il la raison?

La semaine dernière, le ministère pakistanais des Affaires étrangères avait mentionné cette décision qui a visé «le Pakistan et 12 autres pays majoritairement musulmans», rappelle Reuters.

Le Pakistan avait estimé que «la mesure était liée à la nouvelle vague de la pandémie du coronavirus», précisant qu’elle «ne concernait pas les voyageurs ayant déjà obtenu un visa et que ces derniers pouvaient entrer aux Émirats arabes unis» […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub