Un homme réclame un enfant nommé “Ben Laden” à la crèche et menace une assistante maternelle avec une arme - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


jeudi 26 novembre 2020

Un homme réclame un enfant nommé “Ben Laden” à la crèche et menace une assistante maternelle avec une arme

Deux hommes se seraient présentés à deux jours d’intervalle devant une crèche de Nevers, jetant un certain effroi sur le personnel encadrant.

Un homme réclame un enfant nommé “Ben Laden” à la crèche et menace une assistante maternelle avec une arme

Par : valeursactuelles.com

S’agit-il d’individus dangereux ou de farceurs ? Dans tous les cas, la crèche de la Souricette à Nevers prend l’affaire très au sérieux, comme le rapporte Le Journal du Centre. Car lundi 23 novembre, c’est un épisode très spécial qui s’est joué en fin de journée. Alors que tous les enfants étaient partis, un homme s’est présenté et a demandé à récupérer un enfant du nom d’Oussama Ben Laden. De quoi interloquer le personnel qui ne le laissera pas entrer. En partant, ce dernier a « menacé verbalement » une des assistantes maternelles. Selon nos confrères, une main courante a été déposée au commissariat qui a mis en place un protocole de sécurité.

Mais le lendemain midi, c’est un autre épisode qui a semé la panique dans la crèche. En pause, deux assistantes maternelles disent avoir entendu des bruits. L’une d’elle a vu au loin un homme pointer une arme vers elle. Les versions divergent néanmoins puisque l’une a vu un homme, tandis que l’autre en a vu deux.

Sécurité renforcée dans la ville

Selon les deux jeunes femmes, l’individu était cependant trop éloigné, ne permettant pas de déterminer s’il s’agissait d’une arme réelle. Toutes deux se sont réfugiées ensuite dans la crèche. Des billes en plastique ont été retrouvées sur le sol à proximité, mais rien ne permet de dire qu’elles sont liées à l’affaire. La sécurité a ainsi été renforcée, puisque la municipalité de Nevers a annoncé depuis que les patrouilles allaient être renforcées dans la ville et autour de l’établissement. Les enquêteurs vont également avoir accès aux bandes de vidéosurveillance afin d’en savoir plus sur les témoignages des deux assistantes maternelles […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub