Une mère de famille poignardée pour avoir protégé son fils dans la Drôme (26) - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


mercredi 4 novembre 2020

Une mère de famille poignardée pour avoir protégé son fils dans la Drôme (26)

Selon les informations de France Bleu Drôme Ardèche, une femme d'origine roumaine a trouvé la mort dimanche soir alors qu’elle tentait de s'interposer dans une rixe pour protéger son fils.

Une mère de famille poignardée pour avoir protégé son fils dans la Drôme (26)

Par : valeursactuelles.com


Le drame est intervenu dimanche, à Saint-Vallier (Drôme). Comme le révèle France Bleu, une mère de famille a été poignardée lors d'une rixe, en pleine rue, opposant dix à vingt personnes des communautés roumaine et maghrébine. Selon les précisions du média régional, cette femme d’origine roumaine, d’une trentaine d’années, souhaitait protéger son fils âgé de 16 ans. Ce dernier a été gravement blessé tout comme le compagnon de la femme décédée. Un incident mineur, une cigarette refusée, serait à l’origine de cette malheureuse histoire. La mère de famille a reçu un seul coup de couteau mortel à l’abdomen.

Une personne en garde à vue

Trois autres individus concernés par cette rixe ont été plus légèrement touchés au bras et au ventre et une dernière dernière, choquée, a été hospitalisée. Les enquêteurs de la compagnie de gendarmerie de Romans-sur-Isère ont été épaulés par les enquêteurs de la section de recherche de Grenoble. A l’heure actuelle, une personne se trouve en garde à vue. Le procureur de la République de la Drôme a précisé qu’il s'agissait d'un homme dont le rôle dans cette affaire reste encore à déterminer. Cette scène d’effroi a particulièrement choqué les riverains. Après les attentats de Conflans-Sainte-Honorine et Nice, beaucoup ont cru à un nouvel attentat.

Le maire Pierre Jouvet a monté une cellule de crise pour répondre à l'inquiétude des habitants […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub