Val-de-Marne (94) : “J’ai eu ma dose...!” l'imam d'Ivry explique pourquoi il renonce à sa charge - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


vendredi 27 novembre 2020

Val-de-Marne (94) : “J’ai eu ma dose...!” l'imam d'Ivry explique pourquoi il renonce à sa charge

Après 14 ans de service dans le Val-de-Marne, Mohamed Bajrafil dénonce la pression de “l’Islam de France”. Lui qui était pourtant un soutien avéré de Tariq Ramadan.

Val-de-Marne (94) : “J’ai eu ma dose...!” l'imam d'Ivry explique pourquoi il renonce à sa charge

Par : valeursactuelles.com

A 42 ans, Mohamed Bajrafil ne sera plus imam. Comme le rapporte Le Monde, dans une lettre adressée à des imams, celui qui a été imam d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) pendant quatorze ans, explique sa décision. « J’ai eu ma dose. Depuis, c‘est comme si je renaissais », révèle-t-il à nos confrères. Pour expliquer son choix, l’imam dénonce les « calomnies, le féodalisme, les occasions manquées » mais surtout la pression qui existe autour de « l’islam de France ».

Lui qui se décrit comme un « imam libre » et indépendant, fustige l’emprise des réseaux algériens et marocains, puis turcs récemment, sur « l’islam de France » et le rôle joué auprès des imams. D’après Mohamed Bajrafil, les « Subsahariens sont marginalisés », lui qui est né aux Comores en 1978. « Au nom de quoi ce doit être un Algérien ou un Marocain qui dirige le CFCM ? Macron laisse l’islam au bled. Dans ces conditions, parler d’islam de France, c’est une foutaise, une oxymore », déplore le désormais ancien imam. Il termine : « Qui est-ce qui va me labelliser ? Des guignols ? C’est non […] Mais à qui confie-t-on les rênes d’un conseil des imams ? A des représentants de l’islam consulaires ! », poursuit-il.

Soutien revendiqué de Tariq Ramadan

Pourtant, le quadragénaire qui se dit « insulté et moqué par les salafistes, islamophobes et identitaires », a des connexions troubles. Dans le passé, il a martelé à plusieurs reprises dans ses prêches ou prises de position être un partisan du voile pour les jeunes filles. Il est également un soutien du théologien Tariq Ramadan. En 2012, il disait par exemple de lui : « Le Frère Tariq Ramadan, il est devenu porte-drapeau, mais il faudrait qu’il y en ait 36 000, pour faire savoir ce qu’est l’Islam, parce qu’il ne peut pas tout faire tout seul ! », en référence au nombre de communes françaises. A son tour, Tariq Ramadan ne tarissait pas d'éloges : « Voir apparaître aujourd'hui une relève de la qualité de mes jeunes frères Mohamed Bajrafil et Marwan Muhammad est juste apaisant, réconfortant et énergisant. » S’il arrête l’imamat, Mohamed Bajrafil exclut cependant d’arrêter le travail théologique […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub