Val-de-Marne (94) : Une fête clandestine géante dégénère, la police essuie des jets de projectiles - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


samedi 14 novembre 2020

Val-de-Marne (94) : Une fête clandestine géante dégénère, la police essuie des jets de projectiles

Appelés pour une rixe, des policiers de Joinville-le-Pont sont tombés sur une fête clandestine géante réunissant plusieurs centaines de convives. Ayant constaté la présence des forces de l’ordre, des fêtards se sont retournés contre eux, les ciblant avec des projectiles. Une enquête a été ouverte.

Val-de-Marne (94) : Une fête clandestine géante dégénère, la police essuie des jets de projectiles

Par : fr.sputniknews.com

Suite au signalement d’une rixe lors d’une fête sauvage, quatre équipages de police ont été dépêchés dans la nuit du 13 au 14 novembre dans une zone résidentielle de Joinville-le-Pont, dans le Val-de-Marne. Or, une fois arrivées sur place, les forces de l’ordre ont constaté qu’entre 300 et 400 personnes étaient rassemblées dans un loft de quelque 300 mètres carrés, relate Le Parisien. Et ce en plein confinement.

À l’intérieur, ils ont effectivement constaté qu’une rixe sauvage et engageant une bonne centaine de personnes était en cours: tout le monde se battait de façon désordonnée, des bouteilles étaient cassées sur les têtes, à en croire le quotidien.

Les policiers pris pour cible

Après avoir aperçu les policiers, les participants à la bagarre se sont retournés contre eux avec les moyens du bord: «des bouteilles, des canettes, des cigarettes électroniques et même des appareils à chichas», est-il détaillé. Pour se défendre, les forces de l’ordre ont dû se servir de grenades de désencerclement, faisant fuir les agresseurs.

Une personne «touchée par un tir de LBD»

Dans l’atmosphère «ubuesque» d’une fuite généralisée, personne n’a été interpellé, précise Le Parisien. L’un des convives, grièvement blessé à l'œil, a ensuite appelé les secours et a été hospitalisé. Selon lui, il a été touché par un tir de LBD. Quant aux policiers, ils ont déposé plainte pour violences sur personne dépositaire de l'autorité publique. Une enquête a été ouverte […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub