VIDEO - Attentat islamiste de Vienne : Macron estime que «la volonté» des islamistes est «de s'attaquer à ce qu'est l'Europe» - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mardi 3 novembre 2020

VIDEO - Attentat islamiste de Vienne : Macron estime que «la volonté» des islamistes est «de s'attaquer à ce qu'est l'Europe»

Depuis l'ambassade d'Autriche mardi, le chef de l'État a voulu «apporter toute la solidarité de la nation française» après l'attaque terroriste de Vienne qui a fait au moins quatre morts lundi soir.

VIDEO - Attentat islamiste de Vienne : Macron estime que «la volonté» des islamistes est «de s'attaquer à ce qu'est l'Europe»

Par : Pierre Lepelletier / lefigaro.fr

La folie du terrorisme islamiste se poursuit. Après la France, voilà que l'Autriche est touchée à son tour. Dans la nuit de lundi à mardi, six lieux du centre-ville de Vienne ont été ciblés par des djihadistes. Au moins quatre personnes ont été tuées. Emmanuel Macron s'est rendu mardi matin à l'ambassade d'Autriche, à Paris, pour faire part du soutien de la France dans ce drame. Le président de la République avait déjà été le premier dirigeant européen à tweeter, la veille.

À l’issue de sa visite, le chef de l'État s'est brièvement exprimé devant la presse. «Je pense que cette attaque n'a rien d'innocent. Elle dit la volonté de nos ennemis de s'attaquer à ce qu'est l'Europe, cette terre de liberté, de culture, de valeurs, et donc nous ne céderons rien», a-t-il promis. Il a ensuite voulu souligner à quel point Vienne était une «ville de culture d'émancipation», et que la capitale autrichienne représente «l'incarnation même de nos valeurs» européennes.

«Dans la joie comme dans la peine, nous resterons unis»

Emmanuel Macron a enfin expliqué qu'il était, depuis l'attentat, «en lien» avec le chancelier Sebastian Kurz. «Pour ma part, je me contenterai d'apporter toute la solidarité de la nation française, et de dire que nous ferons tout, en Européens, pour nous tenir ensemble, combattre ce fléau qu'est le terrorisme, et ensemble avancer, sans rien céder d'aucune de nos valeurs», a-t-il martelé, adressant ses «amitiés aux Autrichiennes et Autrichiens».



Le chef de l'État a également rédigé un hommage dans le cahier de doléances de l'ambassade, concluant en allemand : «Dans la joie comme dans la peine, nous resterons unis» […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub