VIDEO : Pour Manon Aubry, cadre des Insoumis, “macaroni n’est pas une insulte raciste” pour un Italien - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


samedi 28 novembre 2020

VIDEO : Pour Manon Aubry, cadre des Insoumis, “macaroni n’est pas une insulte raciste” pour un Italien

L’eurodéputée LFI échangeait, vendredi, avec Florence Portelli, notamment maire LR de Taverny, dans le Val-d’Oise.

VIDEO : Pour Manon Aubry, cadre des Insoumis, “macaroni n’est pas une insulte raciste” pour un Italien

Par : valeursactuelles.com

Pour La France insoumise, une partie du moins, certaines communautés ne sauraient être victimes de racisme, semble-t-il. C’est ce qui ressort d’un échange survenu vendredi 27 novembre, sur franceinfo, entre l’élue LFI Manon Aubry et Florence Portelli, maire LR.

« Ah bon ? »

Les deux femmes débattaient de violences policières, lorsqu’elles en sont venues au sujet du racisme. « Vous n’avez aucune idée de ce qu’est le racisme », a lancé l’eurodéputée insoumise à son interlocutrice, qui a dû rappeler en plateau ses origines. « Ma mère, qui est immigrée, quand elle est arrivée en France - elle était Italienne -, elle s’est fait traiter de ‘sale macaroni’ », a souligné l’ancienne porte-parole de François Fillon.

« Sale macaroni, ce n’est pas une insulte raciste ? », a finalement relancé l’édile membre des Républicains, alors que Manon Aubry éludait le sujet. Cette dernière a finalement répondu : « Non, ce n’est pas une insulte raciste ». « Ah bon ? », s’est étonnée la maire de Taverny, appuyée par une personne en plateau : « Quand même un peu… »

« Ces gens-là » et les autres

Pour justifier son positionnement, l’ancienne tête de liste du parti de Jean-Luc Mélenchon aux européennes a poursuivi : « Evidemment que c’est déplorable et c’est condamnable. (…) On a tous subi des insultes à un moment ou à un autre ». Et d’accuser Florence Portelli de ne pas « comprendre le racisme que subissent ces gens-là que sont les personnes de couleur » […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub