VIDÉO : Un journaliste s'infiltre dans la réunion secrète des ministres de la Défense européens - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


dimanche 22 novembre 2020

VIDÉO : Un journaliste s'infiltre dans la réunion secrète des ministres de la Défense européens

Après avoir découvert une partie du code secret, le journaliste n’a eu à passer aucune étape de sécurité.

VIDÉO : Un journaliste s'infiltre dans la réunion secrète des ministres de la Défense européens

Par : valeursactuelles.com

On pourrait penser qu’il s’agit d’un simple gag. Pourtant, l’intrusion a bel et bien eu lieu. Un journaliste néerlandais, nommé Daniël Verlaan, a réussi à s’immiscer dans une réunion Zoom entre les 27 ministres européens de la Défense. D’après la chaîne RTL Nieuws, dont Le Soir se fait l’écho, le reporter aurait réussi à s’infiltrer dans ce meeting secret après avoir mis la main sur un identifiant et une partie d’un code confidentiel. Daniël Verlaan l’aurait trouvé sur un tweet, où l’on aperçoit la ministre néerlandaise de la Défense Ank Bijleveld travailler à distance. Il a donc pu accéder à la conférence sans qu’aucune étape de sécurité supplémentaire ne soit nécessaire.

L’UE va renforcer sa sécurité

Alors que les ministres avaient tout juste démarré leur conférence, Daniël Verlaan est apparu, tout sourire. Il n’a pas hésité à leur faire de grands signes. Le haut représentant de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, l’a alors interpellé, en esquissant un léger sourire : « Vous savez que vous faites irruption dans une conférence secrète ? », lui rappelant qu’il s’agit d’une « infraction pénale ». Daniël Verlaan a répondu en se présentant : « Oui, désolé. Je suis un journaliste des Pays-Bas. » Il a poursuivi : « Je suis désolé d’interrompre votre réunion, je vais la quitter maintenant. » Daniël Verlaan ne restera au total que quelques minutes lors de ce meeting, qui a toutefois été ajourné. « La non-sécurisation des communications a contraint à couper immédiatement les travaux », a glissé une source diplomatique de l’Union européenne à la presse après les faits. L’UE s’est rendu compte « qu’il est impératif de renforcer la sécurité des communications des institutions » […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub