VIDEO : Une reporter de Quotidien signale à la police des catholiques qui prient devant une église - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut

mardi 17 novembre 2020

VIDEO : Une reporter de Quotidien signale à la police des catholiques qui prient devant une église

Alors que des manifestations ont eu lieu dans toute la France contre l’interdiction des cultes, une chroniqueuse de l’émission a demandé aux policiers présents à l’une d’entre elles pourquoi ils ne réagissaient pas aux prières prononcées.

VIDEO : Une reporter de Quotidien signale à la police des catholiques qui prient devant une église

Par : valeursactuelles.com

« Des policiers, mais aucune verbalisation », s’étonne la chroniqueuse. L’émission Quotidien a une fois de plus été le théâtre d’une séquence stupéfiante lundi 16 novembre au soir. Alors que les messes sont interdites en vertu du confinement, le talk-show s’est rendu à plusieurs rassemblements qui ont eu lieu dans toute la France, organisés par des catholiques souhaitant protester contre ce qu’ils estiment être une entrave à la liberté de culte. Et on y voit notamment une reporter de l’émission s’enquérir auprès de policiers présents à l’un d’eux s’il est légal d’entendre la foule réciter un « Notre Père » sur le parvis d’une église.

« Là ils ont prié ! »

Les faits se déroulent à Rennes, devant la cathédrale Saint-Pierre. La chroniqueuse commence par rencontrer les jeunes organisateurs de la manifestation, qui lui indiquent leur volonté de respecter les gestes barrières et de lancer un message de revendication. L’équipe de Quotidien attend alors la foule, qui s’installe devant l’édifice sous le regard de quelques policiers. « Qu’est-ce qui est légal ? Qu’est-ce qui ne l’est pas ? », s’interroge la reporter de l’émission, qui va interpeller une première fois ces derniers pour leur rappeler que « le ministre de l’Intérieur souhaitait que l’on verbalise dès ce week-end » les croyants qui priaient devant les églises. Les forces de l’ordre lui répondent alors que la manifestation est « déclarée ».

Mais alors que la foule massée devant la cathédrale de Rennes entame un « Notre Père », la chroniqueuse revient à la charge : « Là ils ont prié ! », signale-t-elle aux policiers. L’un d’eux explique n’avoir rien entendu et se retrouve obligé de s’approcher de la foule pour s’assurer qu’il s’agit bien d’une prière. « Alors est-ce que c’est de l’ordre de la revendication ? Pour moi il s’agit de chants religieux », finit-il par dire à son interlocutrice.

Des réactions choquées sur les réseaux sociaux

Cette séquence embarrassante a beaucoup choqué sur les réseaux sociaux, où certains internautes se demandent si l’équipe de Quotidien aurait fait la même chose pour des prières musulmanes ou s’il s’agit d’un retour au temps de l’URSS. Même des journalistes de gauche se sont montrés peu à l’aise avec cette opération. « Gênantes ces images d’une journaliste de Quotidien qui signale une infraction à des policiers. Journaliste ou auxiliaire de police ? », s’est notamment demandé le rédacteur en chef numérique de France Inter Stephane Jourdain sur Twitter.

[…]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub