VIDÉO - Zemmour : “Les médias censurent le pouvoir. C’est un coup d’État médiatique contre Trump...!” - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mardi 10 novembre 2020

VIDÉO - Zemmour : “Les médias censurent le pouvoir. C’est un coup d’État médiatique contre Trump...!”

Le chroniqueur de Face à l’info s’est insurgé de la prise de position des médias américains, en faveur de Joe Biden selon lui, lors de l’élection présidentielle aux Etats-Unis.

VIDÉO - Zemmour : “Les médias censurent le pouvoir. C’est un coup d’État médiatique contre Trump...!”

Par : valeursactuelles.com

Eric Zemmour a qualifié le moment d’ « historique ». Le journaliste star de Face à l’Info sur Cnews est revenu sur l’élection présidentielle américaine opposant Joe Biden au président sortant Donald Trump. Les médias américains ont pour rappel annoncé samedi dernier la victoire du démocrate malgré la contestation du camp Trump - assurant que le vote par correspondance a donné lieu à des fraudes électorales. Une stratégie des médias pour « intimider l’opinion et les juges » selon le chroniqueur. Lundi 9 novembre, Eric Zemmour a ainsi déclaré dans l’émission présentée par Christine Kelly : « Je pense que c’est un moment historique parce que d’habitude, c’est le pouvoir qui censure les médias. Là, ce sont les médias qui censurent le pouvoir. » D’après lui, une « campagne phénoménale des médias » a été faite « contre Trump » mais « rien contre Biden », estimant que l’ex-vice président a « pu rester au fond de sa cave - comme disait Trump - durant toute la campagne ». Eric Zemmour en a donc conclu à un « coup d’État médiatique contre Trump ».

« Les médias américains ne veulent pas mettre leur nez dedans »

« On ne posait aucune question gênante à Joe Biden. C’était une règle non-dite qui a été scrupuleusement respectée par les journaux américains », a poursuivi Eric Zemmour. Le chroniqueur a par ailleurs rappelé la rumeur selon laquelle Joe Biden est accusé d’harcèlement sexuel dans les années 1990 sur une collaboratrice. Le démocrate avait démenti les faits en mai dernier dans l’émission matinale « Morning Joe » sur la chaîne américaine MSNBC. Cette histoire aurait été « étouffée » selon Eric Zemmour. « Le compte du New York Post a été supprimé sur Twitter et Facebook. Et les comptes sociaux ont dit “Non non, il faut le temps de vérifier”. » Le journaliste a enfin rappelé le silence des journaux concernant la possibilité de fraudes électorales durant le scrutin : « Les médias américains ne veulent pas mettre leur nez dedans. »

[…]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub