Covid-19 : Six morts dans le cadre des essais du vaccin Pfizer - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


mercredi 9 décembre 2020

Covid-19 : Six morts dans le cadre des essais du vaccin Pfizer

La Food and Drug administration (FDA) a publié un document indiquant que six parmi environ 44.000 participants aux tests du vaccin de Pfizer étaient décédés. La moitié d’entre eux avaient plus de 55 ans. Deux ont reçu le vaccin et les autres un placebo. Les volontaires avaient des problèmes de santé et des maladies chroniques.

Six morts dans le cadre des essais du vaccin Pfizer

Par : fr.sputniknews.com

Six personnes sont mortes dans le cadre des essais du vaccin élaboré par le géant pharmaceutique américain Pfizer et son partenaire allemand BioNTech, indique un document publié par la Food and Drug administration (FDA) des États-Unis et préparé pour la réunion de l’agence prévue pour le 10 décembre. Au total, les tests ont impliqué environ 44.000 participants.Selon le rapport, quatre personnes ont reçu un placebo et les deux autres le vaccin lui-même.

L'un des patients souffrait d’obésité et d’athérosclérose. Il est mort trois jours après l'administration de la première dose. Le deuxième a eu un arrêt cardiaque 60 jours après l'administration de la deuxième dose.Le document précise que parmi les personnes ayant reçu le placebo, deux sont décédées d'une crise cardiaque et d'un accident vasculaire cérébral. L’étude de la cause du décès des deux autres est en cours. En outre, le rapport indique que sur les six personnes, trois avaient plus de 55 ans.

Pas de risque, selon Pfizer

Le directeur de Pfizer, Albert Bourla, a pour sa part assuré que la sûreté n'avait en aucun cas été sacrifiée à la vitesse de la mise sur le marché. «Nous n'avons pas rogné» sur la sûreté, a-t-il déclaré au cours d'une table ronde virtuelle à Genève organisée par la Fédération internationale des groupes pharmaceutiques (IFPMA).

Le vaccin, qui est basé sur une nouvelle technologie, a été testé «exactement de la même façon que nous testons n'importe quel vaccin qui circule», a-t-il souligné avant d'ajouter: «ce vaccin a de fait été testé avec des spécifications encore plus rigoureuses parce que nous sommes observés à la loupe» […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub