Enquête pour viol : Gérald Darmanin auditionné par deux juges d’instruction - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


mardi 15 décembre 2020

Enquête pour viol : Gérald Darmanin auditionné par deux juges d’instruction

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a été entendu ce lundi par deux juges d’instruction. Son audition avait été reportée il y a une quinzaine de jours.

Enquête pour viol : Gérald Darmanin auditionné par deux juges d’instruction

Par : actu17.fr

Gérald Darmanin a été auditionné ce lundi matin sous le statut de témoin assisté par deux juges d’instruction dans le cadre de l’enquête pour viol le visant indique Le Point. Cette audition avait été reportée le 1er décembre dernier car l’agenda du ministre de l’Intérieur était trop chargé, notamment au sujet du controversé article 24 du projet de loi « sécurité globale ».

« Gérald Darmanin, sur sa demande, a été auditionné ce matin par deux juges d’instruction dans le cadre de l’information judiciaire sur cette accusation de viol pour des faits datant de 2009 », ont confirmé Me Mathias Chichportich et Me Pierre-Olivier Sur, ses avocats, dans un communiqué.

Depuis 2017, Gérald Darmanin est accusé de viol par une femme, Sophie Patterson-Spatz, qui l’avait sollicité en 2009 pour tenter de faire annuler une condamnation de 2004, pour chantage et appels malveillants contre un ex-compagnon. L’actuel ministre était alors chargé de mission au service des affaires juridiques de l’UMP (devenu LR).

Selon les déclarations de la plaignante aux enquêteurs, l’ancien ministre de l’Action et des Comptes publics âgé de 38 ans, lui aurait fait miroiter son appui, et elle se serait sentie contrainte de « passer à la casserole ». Gérald Darmanin a de son côté reconnu avoir eu une relation sexuelle avec cette femme, librement consentie et à l’initiative de la plaignante.

L’actuel ministre de l’Intérieur avait bénéficié d’un non-lieu en 2018, mais la justice a ordonné de réexaminer sa validité le 14 novembre dernier. La procédure a été relancée par la cour d’appel de Paris qui a réclamé début juin de nouvelles investigations […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub