“Hypnotisé par BFMTV”, Macron traite en privé des éditorialistes de “connards” - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


mardi 1 décembre 2020

“Hypnotisé par BFMTV”, Macron traite en privé des éditorialistes de “connards”

Dans un livre intitulé “Président cambrioleur”, une journaliste de “L’Opinion” révèle quelques anecdotes croustillantes sur l’attitude du chef de l’Etat hors du champ des caméras.

“Hypnotisé par BFMTV”, Macron traite en privé des éditorialistes de “connards”

Par : valeursactuelles.com

Comment se comporte le président de la République dans le huis-clos ultra préservé de l’Elysée ? C’est ce qu’a essayé de décrire la journaliste de L’Opinion Corinne Lhaïk dans son livre Président cambrioleur, où elle décrit l’intimité du palais présidentiel et l’attitude qu’y adopte Emmanuel Macron. Invitée des « Grandes Gueules » sur RMC, lundi 30 novembre, l’auteur y a délivré quelques anecdotes croustillantes à propos du chef de l’Etat.

« Connecté en permanence »

Corinne Lhaïk évoque notamment un Emmanuel Macron hyperconnecté, qui passe beaucoup de temps devant la télévision ou sur les réseaux sociaux. « Il a une coupure institutionnelle mais il est connecté en permanence : il est hypnotisé par BFMTV », confie-t-elle sur le plateau des « GG ». Elle révèle même que le chef de l’Etat n’hésite pas à insulter certains éditorialistes de la chaîne de « connards », comme au moment du remaniement où il a été passablement énervé par les projections de certains, alors que Jean Castex et lui-même n’avaient pas encore tranché.

Corinne Lhaïk dévoile également qu’Emmanuel Macron n’hésite pas à prendre en compte l’avis de l’opinion publique. « Par exemple, en matière de sécurité, justice et police, il a compris que l’opinion publique était plus à droite que sa matrice d’origine à gauche », fait-elle valoir.

Brigitte et sa grand-mère, les deux seules personnes qu’aime Macron ?

La journaliste a également estimé que le président de la République n’aime réellement que deux personnes : son épouse Brigitte et sa grand-mère, disparue mais à qui il pense toujours. « Quand il était secrétaire général adjoint à l’Elysée, dès qu’il prenait une voiture, il téléphonait à sa grand-mère. Il a demandé très tôt, dès l’âge de cinq ans, à aller vivre chez elle. Elle l’a initié à la lecture, aux grands auteurs, à la culture », raconte Corinne Lhaïk. Quant à Brigitte Macron, « ils sont tout le temps ensemble. Il ne peut pas se passer d’elle plus de 24 heures », explique-t-elle, avant de conclure : « Cela fait 25 ans qu’ils sont ensemble et c’est un couple extrêmement solide » […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub