VIDÉO - Policiers en colère : nouvelle action coup de poing devant l'Arc de Triomphe - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu
Le site docjeanno.fr ® News est gratuit grâce à l'affichage de publicités, seule source de revenus et financement du contenus libres pour les visiteurs, jusqu’à ce jour.
Merci de nous soutenir en désactivant votre logiciel «Antipub» ou en plaçant docjeanno.fr ® News en liste blanche. 😉Visage faisant un clin d'œil

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut


NOUVEAU ICI ► 01 Cnews®


mardi 15 décembre 2020

VIDÉO - Policiers en colère : nouvelle action coup de poing devant l'Arc de Triomphe

Une centaine d’agents se sont réunis tard lundi 14 décembre au soir pour protester contre les propos d’Emmanuel Macron au media Brut, qui stigmatisait leur violence.

VIDÉO - Policiers en colère : nouvelle action coup de poing devant l'Arc de Triomphe

Par : valeursactuelles.com

C’est une nouvelle action coup de poing menée par les policiers lundi 14 décembre au soir à Paris. Une centaine de membres des forces de l’ordre ont participé à un rassemblement non déclaré, rapporte Le Parisien, devant l’Arc de triomphe. La plupart, venus en civil, avaient décidé de placer leurs véhicules devant le monument. Gyrophares allumés, ils ont une nouvelle fois fait part de leur mécontentement, deux semaines après les propos du chef de l’Etat à leur encontre.

Dans un silence religieux et sous la pluie, les policiers se sont ensuite mis à entonner la Marseillaise devant des journalistes. Selon franceinfo, les agents étaient venus de plusieurs commissariats d’Ile-de-France, certains après leur fin de service, d’autres avant leur prise de fonction de nuit. Aucun n’était syndiqué, ont-ils mis en avant, ils étaient juste venus exprimer leur ras le bol. Ils demandent des meilleures conditions de travail.

La colère ne retombe pas

Une manifestation qui succède à un autre mouvement le 11 décembre dernier, cette fois-ci place du Trocadéro à Paris, où une cinquantaine de policiers s’étaient massés sous les bruits de leurs sirènes, entonnant eux aussi la Marseillaise. Un rassemblement qu’avait critiqué Jean-Luc Mélenchon, tançant « le pouvoir qui ne domine plus la police ».

Les policiers ne digèrent toujours pas les propos d’Emmanuel Macron à Brut le 4 décembre qui déplorait qu’ « aujourd’hui, quand on a une couleur de peau qui n’est pas blanche, on est beaucoup plus contrôlé […] On est identifié comme un facteur de problèmes et c’est insoutenable », ajoutait le chef de l’Etat. Après cette sortie, le syndicat Alliance avait par exemple demandé aux forces de l’ordre de « ne plus faire de contrôles d’identité ». Le syndicat Unité SGP demandait lui des précisons à Emmanuel Macron sur ses affirmations […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub