“African Pattern”, le mystérieux fonds de dotation d’Audrey Pulvar - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


jeudi 29 avril 2021

“African Pattern”, le mystérieux fonds de dotation d’Audrey Pulvar

Lancée en 2019 par l'ancienne journaliste, l'obscure association African Pattern ne donnait plus aucun signe de vie six mois plus tard. Ce qui n’a pas empêché la tête de liste socialiste aux régionales de toucher plus de 20 000 euros de rémunération cette année-là.

“African Pattern”, le mystérieux fonds de dotation d’Audrey Pulvar

Par : Sébastien Lignier / valeursactuelles.com

« Il se fait déjà tard… Pour aboutir, quoi de mieux que partir d’où tout commença ? African Pattern is for U. For Us. Universal ». Christiane Taubira ne tarissait pas d’éloge sur l’initiative d’Audrey Pulvar. Lancée en février 2019 par l’ex-journaliste devenue adjointe à la maire de Paris, l’ONG African Pattern se présente alors comme un fond de dotation et un « think-and-do-tank » sur ses réseaux sociaux fraîchement créés. Avec un groupe de penseurs et de scientifiques africains, African Pattern déclare alors vouloir « contribuer à la conception et à la promotion d’un modèle de développement économique durable et écologique, à partir d’expériences sociales et solidaires déjà menées en Afrique de l’Ouest, en soutenant des initiatives vertueuses liées à la préservation de la biodiversité et à la lutte contre le réchauffement climatique ». Tout un programme. Sur Twitter, l’ONG annonce aussi qu’un site et une communication complète seront mis en place rapidement.

Un an plus tard, le site Internet d’African Pattern est toujours en construction. Bien loin de la campagne professionnelle annoncée, la page du fond de dotation est désormais illustrée par des photos issues de banques d’images gratuites. Autrefois omniprésent sur les réseaux sociaux, African Pattern n’a plus donné de nouvelles depuis juillet 2019. Audrey Pulvar, elle, continuera pourtant à se présenter comme sa « fondatrice et présidente » jusqu’en juillet 2020, date à laquelle elle devient officiellement adjointe d’Anne Hidalgo à la mairie de Paris, chargée de l’alimentation durable, de l’agriculture et des circuits courts.

Une tête d’affiche omniprésente

Qu’a t-il bien pu arriver à cette association, qui affichait pourtant de grandes ambitions et des dizaines de soutiens ? Avec Christiane Taubira, on retrouvait également dans son « conseil scientifique » des chercheurs et penseurs africains comme Achille Mbembe, Abdourhamane Seck ou Sophie Swaton. African Pattern ajoutait […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub