Brisons la loi du silence : Dans l'Hérault (34) une chapelle du XIe siècle taguée, le graffiti rappelle le drapeau du Pakistan - docjeanno.fr ® revue de presse - actualité en continu

Breaking

Haut Pub [google]

Pub haut

vendredi 30 avril 2021

Brisons la loi du silence : Dans l'Hérault (34) une chapelle du XIe siècle taguée, le graffiti rappelle le drapeau du Pakistan

Dans l’Hérault, une chapelle a été taguée d’un motif qui ressemble au drapeau pakistanais. Une plainte a été déposée et une enquête est menée par la gendarmerie.

Brisons la loi du silence : Dans l'Hérault (34) une chapelle du XIe siècle taguée, le graffiti rappelle le drapeau du Pakistan

Par : valeursactuelles.com | titre revu par: docjeanno.fr

Une chapelle qui date du XIe siècle a été la cible d’un tag. Les faits, rapportés par Le Figaro, se sont déroulés à Fabrègues, dans l’Hérault, ce lundi 26 avril. Le graffiti semble représenter le drapeau du Pakistan.

« Ça a été tagué lundi soir et j’en ai été informé mardi après-midi. J’ai immédiatement alerté la gendarmerie et le préfet. J’ai déposé plainte », a témoigné, auprès de nos confrères, Jacques Martinier, le maire – sans étiquette – de la commune.

« Un acte symbolique »

Et de poursuivre : « Je pense que c’est lié au discours de Macron sur Samuel Paty et les caricatures, il y avait eu des manifestations au Pakistan ». Pour l’élu local, qui voit dans ce geste « un acte symbolique », « ceux qui ont fait ça peuvent venir de n’importe où », parce que « c’est un édifice situé sur un point culminant, loin du centre-ville ».

Avant d’être relayées par le député européen Gilbert Collard sur Twitter, les dégradations ont d’abord été relevées par Fabrice Thiry, responsable de l’Est Hérault pour le Rassemblement National. Celui-ci a publié un message sur Facebook.

Ce jeudi 29 avril, le graffiti avait en grande partie été effacé, grâce à l’intervention des services municipaux de Fabrègues, précise Le Figaro. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie de Saint-Jean-de-Védas. Les investigations tâcheront d’identifier les auteurs du tag […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub