La loi sur les langues régionales sème la zizanie parmi les députés LREM

La saisine du Conseil constitutionnel, à l’initiative d’Aurore Bergé, par 61 députés contestant un article de cette loi, provoque la discorde.

La loi sur les langues régionales sème la zizanie parmi les députés LREM

Par : Guillaume de Dieuleveult / lefigaro.fr

Le nombre de leurs locuteurs se réduit comme peau de chagrin, mais les langues régionales n’en finissent pas de soulever les passions. Trois semaines après son adoption, la loi Molac sème toujours la discorde parmi les députés LREM. Malgré l’opposition du gouvernement, elle avait été adoptée par 247 voix pour, dont 100 Marcheurs, 57 ayant voté contre.

C’est désormais la saisine du Conseil constitutionnel, à l’initiative d’Aurore Bergé, par 61 députés contestant un article de cette loi sur les langues régionales, qui provoque la discorde. Cet article impose aux maires dont la commune serait dépourvue de classe bilingue de participer aux frais d’éducation d’un enfant qui souhaiterait étudier dans une école privée. Il a été voté en dépit de l’avis défavorable du groupe LREM, qui le trouvait trop contraignant.

Main forcée

Ce sont surtout les conditions dans lesquelles a été saisi le Conseil constitutionnel qui agacent les députés. Jeudi 22 avril, quinze jours après le vote, soit juste avant le terme du délai […] / [La suite est réservée aux abonnés.]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Commentaires

Suivez nous sur :

Posts les plus consultés de ce blog

“ French Lives Matter ” : le site identitaire qui recense les crimes commis contre les “Français de souche” et alerte sur l’ensauvagement

[VIDEO] Afghanistan : un drapeau français sur un cercueil pour célébrer le départ des troupes occidentales

[RÉCAP ✔] – Retrouvez avec nous les articles du mercredi 11 mai 2022 sur 01topinfo.fr

Rétrospective : Retrouvez avec nous les articles du lundi 09 mai 2022 sur 01topinfo.fr ✔