L’ex-leader d’une association islamiste proche du CCIF accusé de harcèlement sexuel et violences conjugales - docjeanno.fr ® Revue de presse

Breaking

Haut Pub [google]


Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


lundi 19 avril 2021

L’ex-leader d’une association islamiste proche du CCIF accusé de harcèlement sexuel et violences conjugales

Hassan Shibly, ex-leader influent d’une organisation islamiste américaine, est au cœur d’une affaire de harcèlement sexuel et de violences conjugales après le témoignage de plusieurs femmes à ce sujet.

L’ex-leader d’une association islamiste proche du CCIF accusé de harcèlement sexuel et violences conjugales

Par : valeursactuelles.com

. .

Secousse au CAIR. Hassan Shibly, ex-chef du Council on American-Islamic Relations, qui n’est autre que l’équivalent du CCIF en France, est dans la tourmente. Comme le rapporte le média américain NPR, l’ancien leader de l’organisation islamiste américaine est accusé de faits de harcèlement sexuel sur plusieurs femmes, mais aussi de violences conjugales contre son ex-épouse Imane Sadrati. Fin 2020, cette dernière avait tourné une vidéo dans laquelle elle demandait de l’aide après que son mari violent a coupé toutes ses ressources financières. « Depuis des années, je suis dans une relation abusive et la situation à la maison est devenue insupportable », avait-elle déclaré, évoquant de nombreuses violences morales et physiques subies. A la suite de cette prise de parole publique, d’autres femmes ont levé le voile sur les agissements d’Hassan Shibly, qui aurait eu « une mauvaise conduite à connotation sexuelle » et abusé émotionnellement d’elles. D’autres plaignantes ont même assuré que l’homme traitait mal les femmes parce qu’elles étaient des femmes, d’autant plus quand elles appartenaient à la minorité musulmane des chiites. Enfin, certaines ont même rapporté que les dirigeants du CAIR contrôlaient la façon de s’habiller de la gent féminine. Au vu des nombreuses accusations portées à son sujet, Hassan Shibly s’est finalement résolu à quitter son poste de leader du CAIR en Floride il y a quelques jours.

CAIR et CCIF solidaires

La journaliste française Zineb El Rhazoui a tenu à réagir à ces accusations, et apporté quelques éléments quant au CAIR : « Je tiens à préciser que le CAIR avait publié un communiqué déconseillant aux Musulmans des USA de se rendre en France après la décapitation de Samuel Paty, et qu’il avait même proposé d’héberger le sinistre CCIF après sa dissolution ». En décembre 2020, l’ancien directeur du CCIF Marwan Muhammad s’était d’ailleurs félicité de cette annonce, expliquant : « Le CAIR, la plus grande organisation américaine de lutte contre l’islamophobie offre un siège au CCIF à Washington et met à leur disposition des ressources logistiques. La sauce devient internationale, pour Gérald Darmanin », pouvait-on lire sur son compte Twitter, en défense du CCIF dissout pour propagande islamiste […]   LIRE L'ARTICLE COMPLET



Bas Pub